Actualités

Aéroport Épinal-Mirecourt – Premier vol vers Izmir, c’est parti !

Le 1er vol de la nouvelle ligne Mirecourt-Izmir décollait ce soir. Le Boeing 737 a embarqué 180 personnes à bord, (97%) dont une majorité de la communauté turque qui a profité des prix pour retourner au pays ! Une ligne supplémentaire qui pourrait impulser de nouvelles dynamiques …

Hall d’accueil et salle des départs organisés dans les anciens locaux. Le sas des arrivées a été aménagé de manière provisoire dans une structure démontable, mais avec le respect de toutes les normes de sécurité. L’aérogare est prête à l’embarquement des passagers de cette nouvelle ligne.

Ici, pas d’encombrement, un stationnement et un embarquement serein

Aujourd’hui, c’est un succès. Le vol est rempli à 97%. Les prix bas ont séduit les communautés vosgiennes et lorraines. Le vol sec est à 99€ et les séjours commencent à 399€. Le voyage ne fait que 3h. Il suffit de venir 1h30 avant l’embarquement. Ici, pas d’encombrement, un stationnement facile et un embarquement sans bousculade. Un véritable atout.

Istambul en 2016 ?

Les 12 agents de l’aéroport sont sur le qui vive pour que ce premier vol se passe idéalement. « Nous avons eu le soutien des agences de voyage et nous espérons que ça va se poursuivre, déclare le représentant de Tour Horizon. Si la ligne atteint un taux de remplissage de 70% annuel, nous ouvrirons une ligne vers Istambul en 2016. Istambul est un grand hub, qui dessert 140 destinations du Moyen Orient, d’extrême Orient et d’Asie. D’Istanbul, on peut même imaginer rebondir vers l’Inde »

Un outil auquel on est attaché

Il a fallu un an et demi pour mettre en place cette nouvelle ligne, mais pour l’instant, les lignes touristiques résistent. La ligne Mirecourt-Nice va reprendre le 12 juin ses allers-retours 2 fois par semaine. Et le nouveau conseil départemental se positionne pour conserver et développer cet aéroport. «  C’est un outil auquel on est attaché, défend Nathalie Babouhot, élue du conseil départemental et vice-présidente de l’aéroport. On mesure bien les difficultés qui peuvent exister et on peut voir aujourd’hui avec cette nouvelle aérogare, que l’argent public a été investi de manière responsable ».

Une volonté vosgienne de mutualiser avec Metz-Nancy

Avec la nouvelle Région ALCA, c’est 5 aéroports qu’il va falloir mutualiser et organiser de manière complémentaire. La volonté vosgienne de mutualiser avec l’aéroport Nancy-Metz est clairement affichée. Mais la nouvelle ligne Nancy-Izmir émergée juste après l’annonce de celle de Mirecourt, montre que ce n’est pas aussi évident en Lorraine. »Tant que chaque structure peut financer son aéroport, il y a des confrontations, mais quand les moyens ne seront plus là et c’est bientôt, il faudra bien trouver un terrain d’entente », remarque Gérard Claudel, président de la CCI.

Le Luxembourg aussi… du fret et de l’export en projet

« Peut-être même qu’il sera possible d’envisager des alliances avec le Luxembourg » projette-t-il avec optimisme. A ce jour, une réflexion est enclenchée, il faut laisser mûrir les choses,  sans perdre de vue que le temps est compté. La grande Région, c’est demain et c’est 5 aéroports ! Mirecourt a des ambitions. Les élus projettent également de développer du fret … Le foncier est là, très peu cher et la logistique existe aux alentours. L’export constitue aussi des pistes sérieuses.

Les Vosges défendront leurs atouts !

L’avenir de l’aéroport de Mirecourt dépend vraiment d’une volonté politique, mais pour Gérard Claudel comme pour Nathalie Babouhot, fermer cet aéroport serait une catastrophe pour le territoire et pour les entreprises locales ! Il serait difficile d’attirer des entreprises sans désenclavement. Des mutualisations sont possibles … tout est entre les mains de la grande région, mais les Vosges défendront le morceau !

http://www.actu88.fr/aeroport-de-mirecourt-la-nouvelle-ligne-mirecourt-izmir-est-lancee/

http://www.actu88.fr/laeroport-de-mirecourt-atout-ou-charge/

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page