Actualités

Associations populaires – « Ne nous enterrez pas vivantes ! »

Les associations d’éducation populaire sont en révolte ! Elles défilaient ce matin dans le quartier de Saut le cerf à l’initiative d’un collectif de 8 associations et elles étaient cet après-midi devant la préfecture à pleurer leur mort prochaine !

« On a appris cet été la réduction drastique du nombre de contrats aidés, explique le collectif qui réunit les Foyers ruraux, les Francas, la Ligue de l’enseignement, le centre Léo lagrange, le centre social Louise Michel, la Cie des Joli(e)s Mômes, l’association Ludothèque de Remiremont et environs et l’arbrasserie. Ça nous est tombé dessus, tout le monde a été pris de court, mais on avait engagé des projets ! ».

On supprime les moyens de lutter contre l’exclusion

Ajoutés à la baisse de subventions, conséquence directe des réductions de dotations aux collectivités, les associations ont l’impression qu’on leur supprime les moyens de lutter contre l’exclusion et l’isolement ! « L’État nous abandonne ! ». Au Centre Léo Lagrange par exemple, 6 postes vont disparaître. « Ça touche 2 personnes sur les 3 du secteur jeunes et 2 personnes sur les 3 du secteur familles ! ».

Aller vers les gens et créer des liens

Les associations avaient déployé ces emplois pour être plus près des habitants, pour aller vers les populations au lieu d’attendre qu’elles viennent dans les structures. Elles avaient construits des liens, des relais, des ponts pour faire vivre et réfléchir les quartiers, pour animer des événements et amener la culture dans des lieux où on ne la pratique pas. Dans les Vosges, 7500 associations et 8500 salariés travaillent pour l’intérêt général : aide à la parentalité, aide aux devoirs, atelier de réparation …

1215 emplois créés en 15 ans

Les contrats aidés leur permettaient de renforcer leurs actions alors qu’elles n’auraient jamais eu les moyens de le faire autrement. Et pour les personnes embauchées, ce sont des postes de transition, qui bénéficient d’un accompagnement et sont un levier. Entre 2000 et 2015, 1215 emplois ont été créés dans le secteur associatif alors que l’emploi dans le secteur privé reculait.

On travaille sur les valeurs humaines, pas sur la rentabilité

« Comment peut-on imaginer que l’on pourra conserver ces postes alors qu’on travaille sur un secteur non marchand, interroge Christine Devallois, présidente de la Ligue de l’enseignement. On travaille sur des valeurs humaines, pas sur de la rentabilité. On est également très inquiets de la diminution de l’accompagnement de la région. Et on n’a même plus de ministère ! ».

Qui désamorcera la tension ?

Comment peut-on supprimer des moyens à ceux qui font de la prévention et canalisent les énergies autour de projets dynamiques ? A l’heure où on craint le basculement des ados et jeunes adultes dans la radicalisation, alors qu’on sent la tension monter et la violence émerger de plus en plus tôt, où est la cohérence ? IL faudrait au moins réfléchir à des dispositifs alternatifs.

Une bombe à retardement

Qui sensibilisera les populations au développement durable, à la nécessité de moins gaspiller, aux bonnes pratiques environnementales ? Supprimer des contrats aidés et des moyens, c’est inévitablement des services et des accompagnements en moins. Ce sera renforcer l’isolement, la solitude, l’exclusion, la marginalisation. C’est dangereux ! Ça équivaut à une bombe à retardement. Un courrier a été remis au préfet avec une copie aux parlementaires.

 

B.Boulay

Journaliste, c'est mon job ! J'aime les rencontres qu'il suscite, la diversité des milieux où il nous mène, les enjeux qu'il explore. J'apprécie le jeu de fil de fériste de l'éthique, qui parfois nous complique bien la vie... Après plus de 15 ans d’actualités locales, ACTU 88 est né. L’essentiel en toute simplicité. ACTU 88, c’est un journal indépendant, une aventure, un regard. C’est l’histoire d’hommes et de femmes qui donnent du sens à des projets. C’est la vie d’un territoire face aux enjeux de l’avenir. Faites-en un favori et contactez-moi ! ACTU 88 sera ce que vous en ferez ...

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page