Chavelot – L’électricité au programme des élus

Dernière réunion ce soir, le SMDEV (syndicat mixte d’électricité des Vosges) et ERDF faisaient un point avec les élus sur la distribution d’électricité. Les énergies renouvelables qui se développent de plus en plus, les voitures électriques qu’il faut recharger, les réseaux intelligents, les nouveaux compteurs Linky,l’éloignement de la Grande région et les nouvelles compétences de l’intercommunalité, des données qui vont changer la donne du « paysage » électrique.

Les communes sont propriétaires des installations basse et moyenne tension. Pour assurer une distribution d’électricité, de qualité, elles adhèrent toutes au SMDEV, qui a un contrat de concession avec ERDF jusque 2025. D’où cette réunion commune. Ils ont déjà fait un tour d’horizon à Neufchâteau, Saint-Dié, Bonvillet, Saint-Étienne-lès-Remirmont et terminait ce soir par Chavelot avec une salle pleine.

Diminuer le coût de l’éclairage

Le syndicat parle travaux de réseaux et investissements, puisque c’est lui qui en a la maîtrise d’ouvrage. Mais pour l’instant, les préoccupations des élus sont sur le présent. Comment diminuer le coût de l’éclairage public sans trop réduire le service ? Comment moderniser un réseau de lampadaires anciens ? comment amener les réseaux pour équiper des zones rurales ? Ils n’ont pas de visibilité pour se projeter vers l’avenir.

1/2h d’interruption pour incidents par an

ERDF évoque ses tours de contrôle qui permettent de piloter à distance, de déterminer quelle est la cause de l’interruption et de réalimenter automatiquement les clients sur la partie moyenne tension du réseau. 70% des clients peuvent l’être en moins de 2 minutes. Sur la partie basse du réseau, il faut appeler pour déclencher le dépannage, mais Patrick Morel est fier d’annoncer que l’interruption annuelle est de 52mn, moins que la moyenne nationale qui est d’1h. Et si l’on retranche les 21mn de coupure pour les travaux, l’interruption pour incidents est d’une demi heure sur l’année. « Nous pouvons avoir cette qualité de distribution parce que nous faisons des travaux sous tension, sinon on cumulerait beaucoup plus ! », précise-t-il.

Linky dans les Vosges fin 2017

Éric Rouhier annonce l’arrivée des compteurs Linky, les compteurs « intelligents » qui permettent de suivre à distance sa consommation, d’intervenir sans déplacement et de ne payer que ce qu’on a consommé. 3 millions de compteurs Linky doivent être installés en France en 2015, 35 millions pour 2021. 300 000 sont déjà installés. Ces compteurs devraient être imposés dans le cadre de la loi sur la transition énergétique. Dans les Vosges, Eric Rouhier les annonce pour plus tard, fin 2017-2018. En 2016, les appels d’offres seront ouverts à des entreprises locales, puisque ce sont elles qui feront les installations.

Des ondes électromagnétiques

Ce qui laisse un peu de temps aux détracteurs, qui craignent l’impact des ondes électromagnétiques pour la santé. Les radiofréquences émises par le compteur « sont classées « cancérogènes possibles » depuis le 31 mai 2011 par le Centre international de recherche sur le cancer, qui dépend de l’OMS. D’autres revers de la médaille sont dénoncés comme le risque de pouvoir couper la distribution au moindre souci ou surfacturer. Ce sera des questions qui vont faire débat.

Des changements à l’horizon

ERDF intègre de plus en plus de producteurs d’énergie avec les panneaux photovoltaïques, les éoliennes et la cogénération. Dans les Vosges, ils représentent 7% de plus en 2014. Le développement des voitures électriques risquent également de changer la donne, car les besoins de recharge seront importants aux mêmes heures. La domotique et les réseaux intelligents se profilent également. Ils pourraient bien révolutionner la distribution d’électricité, sans compter les compétences de la nouvelle grande Région qui risque d’éloigner les centres de décision et bouleverser l’organisation actuelle. Des changements à l’horizon … En attendant de mettre ces nouvelles technologies en pratique, ERDF parle élagage, nouvelles techniques par girafe ou hélicoptère, sécurité et coût.

 

 

 

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page