Collectif Vosges Horizon durable : Non à l’intimidation !

Les anti-éoliens protestaient hier  place des Vosges contre la demande de Philippe Bies de publier les noms de leurs donateurs. Une demande qu’ils estiment anti-démocratique et juste destinée à intimider des opposants. Le Collectif Vosges Horizon durable s’élève aussi contre les lobbys de l’éolien, qui parviennent à en faire une alternative attractive pour les collectivités.

Pour ce Collectif, la solution développement durable pour les Vosges, n’est pas l’éolien ! Il le défend même en justice en introduisant des recours, qui retardent l’implantation de certains parcs éoliens. Pour eux, c’est clair, la demande du député du Bas-Rhin, Philippe Bies, à l’Assemblée nationale (rendre public les noms des donateurs), est un moyen de faire pression sur les personnes qui financent les associations opposantes. Une façon de museler l’opposition.

Attention aux conséquences

25 militants protestaient samedi matin  contre la demande du député, mais ils en profitaient pour alerter la population et les élus sur les risques de s’engager dans la transition énergétique, sans une réflexion approfondie des conséquences des stratégies adoptées sur le consommateur et les paysages.

Non à l’éolien dans les Vosges

Pour eux, l’éolien dénature le paysage, crée des nuisances pour les riverains et augmente le prix de l’électricité. « Il met en danger les oiseaux migrateurs, les chauves-souris et les grands tétras et à voir l’évolution des pays qui ont adopté l’éolien, ce n’est pas « la » solution et surtout pas pour le massif vosgien et son espace forestier naturel« .

Un lobby puissant

« Le lobby éolien est bien organisé et la filière subsiste grâce au rachat de l’électricité par ERDF qui le refacture aux consommateurs ». Quand les états cessent de subventionner le rachat de l’électricité, l’engouement pour les éoliennes se perd.

Sans aide, l’éolien n’est pas compétitif

Les Pays bas, l’Espagne ont  arrêté les subventions, les USA ont arrêté le crédit d’impôts et l’Allemagne a annoncé qu’elle allait diminuer le prix de rachat. Aujourd’hui aux USA, 14 000 éoliennes sont abandonnées, car leur production d’électricité n’est plus compétitive quand elle n’est pas aidée.

Une minorité qui veut s’exprimer librement

Les associations de défense de l’environnement opposent qu’elles se financent elles-mêmes pour défendre leur opinion. « Nous sommes pour la transparence, mais pas d’accord pour donner en pâture nos donateurs« , défend Antoine Chonion, président d’Avenir et patrimoine 88, qui réclame la démission de Philippe Bies. « Aujourd’hui, c’est la transition énergétique et demain  qu’est-ce qu’on cherchera à nous imposer ? Depuis quand les minorités  n »ont-elles pas le droit de s’exprimer ?« .

http://www.actu88.fr/epinal-le-collectif-vosges-horizon-durable-proteste-samedi-place-des-vosges/

http://www.actu88.fr/philippe-bies-repond-a-avenir-patrimoine-88-et-sos-massif-des-vosges/

 

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page