Communiqué Coordination rurale : Spanghero : Le florilège des conflits d’intérêts du monde agricole !

Au-delà du problème de tromperie envers le consommateur et les risques sanitaires, ces récentes affaires mettent en évidence la dimension tentaculaire de l’activité de certaines structures et posent la question de savoir :

« Quelle agriculture pour demain ? »

Une gouvernance déconcertante
Cette question se pose d’autant plus qu’à la tête des structures qui détiennent les sociétés et coopératives citées dans ces affaires, on trouve des dirigeants syndicaux.

Les coulisses de l’affaire !

1) Spanghero appartient à Lur Berri, une coopérative agricole adhérente à Coop de France, qui est dirigée par Philippe Mangin (agriculteur, ex FNSEA).
2) La viande de cheval provenant de Roumanie, achetée par Spanghero  via une société de trading basée à Chypre (pourquoi faire simple) était revendue à Comigel, une société de transformation filiale d’UNIGRAINS.
UNIGRAINS est une société d’investissement agroalimentaire (qui via une de ses filiales financières avait financé le rachat de Labeyrie par Lur Berri) présidée par Philippe Pinta, agriculteur, mais aussi Président d’Orama (syndicats spécialisés grains de la FNSEA) et également trésorier de la FNSEA.
3)  La FNSEA, dont le Président, Xavier Beulin, est également Président de Sofiprotéol, leader de la valorisation des oléagineux en Roumanie.

Où est passé le bon sens paysan ?

Il est grand temps que certains objectifs et certaines interactions soient clarifiés, et que les coopératives respectent enfin leur objet fondateur, à savoir :  » utilisation en commun par des agriculteurs de tous moyens propres à faciliter ou à développer leur activité économique, à améliorer ou à accroitre les résultats de cette activité « .
Aujourd’hui, ce sont bien les consommateurs et les agriculteurs français qui sont les dindons de la farce (et cette fois-ci, l’origine est garantie).
La CR demande que les intérêts des agriculteurs passent avant les profits des différents maillons de la filière agro-alimentaire. Xavier BEULIN et les hauts dignitaires des différentes organisations satellites de la FNSEA semblent trop souvent l’oublier, c’est pourquoi l’ensemble des agriculteurs peuvent compter sur la CR pour les défendre.

Contact presse :
Sylvain FRANZ – Président de la CR Lorraine – 06 71 64 57 59

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page