Emploi et exclusion – FACE au défi 2015 !

Le Club Face Vosges (Fondation  agir contre l’exclusion) créé le 16 janvier 2014, compte 54 entreprises. Il faisait lundi soir, son 1er bilan. Tourné vers l’avenir, Face Vosges se fixe des objectifs ambitieux. Une charte entreprises et quartiers a été signée avec le préfet pour agir plus particulièrement sur les quartiers qui concentrent précarité et exclusion.

L’objectif de la fondation est de mailler des moyens, des compétences et des outils pour lutter contre l’exclusion, la discrimination et la pauvreté. Elle fédère la volonté des entreprises d’assumer leur responsabilité sociale et la volonté politique des élus de mettre en place des actions innovantes, leviers d’insertion professionnelle. Puisque les moyens existants ne parviennent pas à débloquer la situation, il faut trouver d’autres entrées ! Face s’y attache.

5 emplois d’avenir

2014 a été pour les Vosges, une année d’installation de la structure locale. En 2015, les équipes passent à l’action en embauchant 5 emplois d’avenir. Objectif multiplier les initiatives innovantes, accompagner 25 demandeurs d’emploi et doubler le nombre d’entreprises engagées d’ici 2016 de 50 à 100. Les Vosges ont été le 1er site Face à utiliser le financement participatif car « mieux vaut un petit budget et la liberté d’agir« , assure Walter Meyer, président de Face Vosges.
Innovation sociale

« La France ne trouve pas son modèle. Avec les difficultés qui se cumulent, les citoyens perdent confiance dans les institutions et beaucoup restent au bord du chemin », déplore Stéphane Viry, conseiller municipal délégué à la prévention, l’intégration citoyenne et la lutte contre les exclusions pour la ville d’Épinal. Vous savez l’attachement de la ville à l’arrivée d’une fondation qui mobilise les entreprises volontaires pour trouver de nouvelles formes d’innovation sociale. Il ne faut pas reproduire ce qui existe et ne fonctionne pas. Nous avons la volonté d’unir nos volontés pour écrire une belle page. L’entreprise est un acteur social, mais aussi un acteur de la citoyenneté« .

Sur tout le département

3  axes sont privilégiés : l’éducation et l’orientation, l’emploi et l’insertion et le développement économique. 2 conventions Mobiliz sont en cours avec les garages Renault de Remiremont et Saint-Dié. Elles permettent de réparer un véhicule à prix coûtant pour les personnes en précarité. L’objectif serait de développer cette prestation sur tout le département. Face poursuit les actions enclenchées :  CV vidéos, job academy, les matinales, les rencontres d’entreprises avec les collégiens et les demandeurs d’emploi… Face envisage même d’ouvrir un appartement pédagoqgique.

Concrétisation et résultats

« 2015-2017  correspondra à la concrétisation du plan d’actions« , poursuit le président. La fondation disposera pour 2015 d’un budget de 200000€. « Face va développer la culture du résultat et en 2016, nous pourrons vous annoncer des chiffres concrets », promet Walter Meyer.

 

 

 

 

 

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page