Actualités

Linky – Enedis défend le service à distance pour plus d’économie !

Enedis va installer des compteurs Linky dans les Vosges à partir d’octobre 2017 pour Saint-Dié, novembre pour Épinal, janvier 2018 pour Remiremont. Les Vosges devraient être couvertes en 2021. Pourtant, cette technologie qu’Enedis vend comme une avancée au profit des usagers est particulièrement contestée et provoque une très forte méfiance.

Enedis réfute les arguments des anti Linky. Tout d’abord ce compteur est remplacé dans le cadre d’une maintenance, « parce que les anciens compteurs ne se feront bientôt plus. Nous remplaçons ces compteurs qui ont pour certains 45 ans et nous les posons pour 30 ans, explique Éric Rouhier, responsable Agence Collectivités Locales. Nous en changeons 35 millions en France, à raison d’un million par an. Le coût est important, nous ne pourrions pas supporter un renouvellement dans 5 à 7 ans comme certains opposants le laissent entendre ».`

Pas de contact de proximité ni prolongé

Ce compteur est installé dans le garage ou en bout d’allée, les habitants sont peu en contact avec le champ électromagnétique. « Au pire, il le relève une fois par jour, il est exposé au champ électromagnétique 1 fois par jour, indique Éric Rouhier. Mais les habitants étaient tout autant exposés au courant porteur en ligne (CPL) avec les précédents compteurs. La technique existait déjà pour le signal heures creuses. Ce sont les programmes informatiques qui évoluent. »

Les normes respectées

La valeur limite réglementaire est définie à 87 volts par mètre (V/m) pour les champs électriques à la gamme de fréquences utilisée par Linky et à 6,25 micro Tesla (μT) pour les champs magnétiques. ces valeurs réglementaires sont très critiquées par certaines associations. Elles sont considérées comme des valeurs d’exposition maximales à un moment donné, mais ne prennent pas en compte la durée d’exposition aux ondes.

Étude ANFR : 60 fois en dessous des limites

Pour ce qui est des champs électriques, le niveau moyen émis par le compteur Linky est de 1 V/m à 20 cm du compteur, quand il ne communique pas. C’est le même niveau qu’un compteur électrique classique. Lorsque le compteur électrique communique en utilisant la technologie Courant porteur en ligne (CPL), l’ANFR constate une exposition supplémentaire de l’ordre de 0,1 V/m (toujours à 20 cm). Au maximum, l’ANFR a constaté une valeur de 1,3 V/m pour un compteur dit de « technologie G3 » quand il communique, soit plus de 60 fois en dessous de la valeur limite.

Pas plus de risques qu’avec l’ancien compteur

Concernant les champs magnétiques quand le compteur communique, ils sont mesurés à un niveau maximum inférieur à 0,008 μT (à 20 cm), soit un niveau environ 800 fois inférieur à la valeur limite. A 50 cm, ce niveau est encore divisé par 10. L’ANFR en conclut que la transmission CPL utilisée par le compteur Linky n’accroît pas significativement le niveau de champs électromagnétiques ambiant. « Il peut y avoir des personnes électrosensibles mais Linky n’augmente pas plus les risques que l’ancien compteur« , assurent Éric Rouhier et Patrick Morel.

Les incendies : un problème de pose réglé

« Avant de lancer l’installation des compteurs, nous avons effectué un galop d’essai sur 500 000 compteurs, nous n’avons pas eu de problème de fiabilité, assure le responsable. Les problèmes pointés viennent de l’installation que nous déléguons à des entreprises. Le problème venait d’un défaut de serrage au niveau du raccordement. Le contact n’étant pas suffisant, il y avait échauffement et il y eu des incendies, mais ce problème est résolu. On a un contrôle du couple de serrage ».

Le disjoncteur intégré, une sécurité pour l’utilisateur

On reproche également au compteur Linky sa facilité à disjoncter. Ce que ne conteste pas Enedis. Pour eux, c’est une sécurité supplémentaire. Il y a effectivement un disjoncteur dans le compteur en plus de celui qui est intégré à l’installation.

L’usager devient pro-actif

Enedis assure que la facture ne pourra que diminuer, parce que l’usager pourra exercer son contrôle et chercher ce qui consomme trop. « Nous n’avons pas le détail des consommations par appareil, nous n’avons que la consommation globale et ces données vous appartiennent. Et l’amélioration de sa consommation dépend de l’usager. S’il ne fait rien, il n’y aura pas de changement. Mais s’il veut être pro-actif, il pourra organiser sa consommation au mieux ».

Mise en service à distance

Vous pourrez également ajuster votre consommation. Il existe 9 grilles tarifaires. « Si vous avez besoin d’une consommation inférieure en semaine et augmentée le week-end, pour les vacances ou les fêtes parce que les enfants sont là, vous pourrez changer de tranches sur des périodes réduites. A Grenoble, les fournisseurs de service ont mis en place un service week-end. « , assure Éric Rouhier.

3,36€ au lieu de 36€ HT

L’argument fort d’Enedis pour le compteur est le service à distance. Plus besoin de se déplacer pour la mise en service ou pour l’appartement des enfants quand ils font leurs études loin de votre domicile. Et puis vous paierez 3,60€ une mise en service alors que le déplacement d’un agent coûte 36€ HT. Autre avantage, de plus en plus de personnes produisent leur électricité. Il faut ouvrir 3 compteurs. « Avec Linky, un seul compteur fait l’entrée et la sortie d’électricité. Au total, vous aurez un gain d’environ 600€ », promet Enedis.

Les communes ne peuvent pas s’y opposer

4 communes s’étaient opposées à la pose des compteurs, mais elles ont été obligées d’annuler leur délibération, car la compétence de gestion dans les Vosges a été confiée au Syndicat mixte départemental d’électricité des Vosges, qui a lui-même délégué à Enedis la distribution publique et la gestion du réseau. « Oui les compteurs appartiennent bien aux communes, mais pas la compétence de gestion, donc elles ne peuvent plus délibérer contre la pose des compteurs », confirment les 2 responsables Enedis.

On ne forcera pas la porte

Quand un secteur est ciblé, une information est faite aux communes avec le calendrier des opérations d’installation. 30 à 45 jours avant la pose, le particulier reçoit un courrier personnalisé. L’intervention demande environ 30 minutes. Le code lui est communiqué dans les 2 mois pour les relevés de compteurs. « On ne forcera pas sa porte, s’il n’ouvre pas, assure Enedis. Mais il va falloir maintenir une tournée simplement pour ses clients qui ne veulent pas du compteur et tout le monde paiera ces déplacements, qu’ils aient un compteur Linky ou non« .

Déjà posés mais pas communicants

Dans les maisons neuves, les compteurs Linky sont posés, mais ils ne sont pas en fonctionnement communiquant, tant que le raccordement n’a pas été fait. Il fonctionne juste comme un compteur classique et sera raccordé quand son secteur sera couvert.

http://www.conso.net/content/comment-seffectue-la-poe-dun-compteur-linky-chez-un-particulier-avec-erdf

http://www.conso.net/recherche?displayModeParam=grids&send=&keyword=Linky

 

 

B.Boulay

Journaliste, c'est mon job ! J'aime les rencontres qu'il suscite, la diversité des milieux où il nous mène, les enjeux qu'il explore. J'apprécie le jeu de fil de fériste de l'éthique, qui parfois nous complique bien la vie... Après plus de 15 ans d’actualités locales, ACTU 88 est né. L’essentiel en toute simplicité. ACTU 88, c’est un journal indépendant, une aventure, un regard. C’est l’histoire d’hommes et de femmes qui donnent du sens à des projets. C’est la vie d’un territoire face aux enjeux de l’avenir. Faites-en un favori et contactez-moi ! ACTU 88 sera ce que vous en ferez ...

Articles similaires

Voir Aussi
Fermer
Bouton retour en haut de la page