Actualités

Épinal – 1er marché du terroir de l’été, la Belgique à l’honneur !

Du 21 juillet au 25 août, le marché du terroir estival occupe la place des Vosges chaque jeudi soir de 17h à 20h. Une quinzaine de producteurs du coin vous attendent. Ce jeudi, la Belgique est à l’honneur, la bière aussi pour une spéciale nocturne jusqu’à 22h !

Tous les jeudis d’été, la place des Vosges devient le rendez-vous des touristes et des familles. Cette année encore, le public est au rendez-vous. Curieux des nouveautés, impatients de déguster les nouvelles recettes réalisées en direct et de découvrir d’autres saveurs.

Les nouveautés

Cette année, le pop corn, il y en a 25 goûts différents ! le safran ou encore le caramel à la mirabelle, ont le vent en poupe ! Mais les classiques ont toujours autant de succès. C’est le bon goût de la cuisine locale,  dont on ne peut plus se passer, charcuterie, fromage, du bon pain,  du pain d’épices, des confitures et des petits fruits !

Des animations festives

En prime, vous y trouverez une animation différente chaque jeudi ! La place des Vosges accueillera, entre autre, un mini ferme avec des ateliers pédagogiques, des animations culinaires réalisées par des chefs vosgiens, un bal musette, les conseils d’un diététicien et bien d’autres festivités… Ce jeudi, c’est musette avec Bac Plus Zinc puisque c’est une spéciale nocturne.

De la bière fabriquée en direct

Pas moyen de déguster immédiatement la bière en fabrication devant vous, parce que le procédé prend environ un mois, mais vous pouviez en savourer de plus abouties et surtout vous faire expliquer la fabrication par des passionnés du musée de la bière de Ville-sur Illon ! Consciencieusement, les brasseurs amateurs tournent le moût dans un simple chaudron en inox. Ils utilisent de l’orge germé plus ou moins chauffé en fonction du goût souhaité, bière blonde, ambrée, rousse, brune. « Pour la blanche, on mélange 60% d’orge et 40% de blé, explique un des brasseurs. Elle est un peu opaque à cause du gluten ».

Empâtage et fermentation

L’orge doit être concassé et malté (orge germé et chauffé) pour casser l’amidon en petites particules, pour qu’il puisse se transformer en sucre (du maltose pour la fermentation et autres sucres pour la rondeur en bouche). On y ajoute de l’eau  et on chauffe à 40 à 45°C en brassant. C’est l’étape en démonstration. Puis, on filtre ce moût dans une bassine perforée et on lave pour enlever le surplus de sucre. « Le moût est alors amené à ébullition. A mi cuisson, on ajoute le houblon amérisant, puis le houblon aromatique. On refroidit le houblon, on y ajoute les levures pour la fermentation en cave entre 12 et 14°C pendant plus d’un mois ». Vous pouvez retrouver ces démonstrations de brassage au musée de Ville-sur-Illon. Mais là, c’était suffisant pour comprendre le processus et donner envie de déguster.

Croustillance, un gastronome belge en démonstration

C’est Charles Gantois qui devait ouvrir les démonstrations ce 21 juillet. Mais finalement l’étoile montante de la gastronomie vosgienne, a eu un empêchement et c’est Croustillance, qui a repris le flambeau. Le Belge Frédéric Parmentier, également traiteur à Châtel-sur-Moselle, et sa femme Julie, proposaient des spécialités belges : beignets de crevettes et des boulettes de Liège. Et ils ont eu du succès !

Bière

B.Boulay

Journaliste, c'est mon job ! J'aime les rencontres qu'il suscite, la diversité des milieux où il nous mène, les enjeux qu'il explore. J'apprécie le jeu de fil de fériste de l'éthique, qui parfois nous complique bien la vie... Après plus de 15 ans d’actualités locales, ACTU 88 est né. L’essentiel en toute simplicité. ACTU 88, c’est un journal indépendant, une aventure, un regard. C’est l’histoire d’hommes et de femmes qui donnent du sens à des projets. C’est la vie d’un territoire face aux enjeux de l’avenir. Faites-en un favori et contactez-moi ! ACTU 88 sera ce que vous en ferez ...

Articles similaires

Voir Aussi
Fermer
Bouton retour en haut de la page