Actualités

Épinal -Rendre plus attractif le Marché couvert et la galerie Saint-Nicolas !

Le comité directeur « Manager de centre ville » fixait cette après-midi sa ligne de route et ses priorités.  En 2017, en plus de l’accompagnement, l’accent sera mis sur l’attractivité de 2 lieux clé, le marché couvert et la galerie saint-Nicolas.

« Lancée en 2016, la mission Manager de Centre ville affiche un bilan très positif ! » se réjouit Patrick nardin, 1er adjoint de la Ville, qui rappelle qu’Épinal est ville pilote pour cette mission. 36 nouveaux commerces ont intégré le centre ville en 2016, la vacance est passée de 14,9% à 10,2% (elle est de 13% au niveau national) et 39 commerces ont réalisé un diagnostic 360° gratuit pour améliorer leur attractivité. 10 à 15 pourront en bénéficier en 2017.

Des synergies qui marchent !

A l’heure où l’on veut privilégier les circuits courts près de chez soi, le commerce de proximité retrouve sa raison d’être et Épinal se distingue ! Épicentre a obtenu le 1er prix régional des Unions commerciales et vient de décrocher le panonceau d’Or national. « Ce résultat est possible, parce qu’on agit tous ensemble, la ville, la CCI, la Chambre de métier, l’office de tourisme et l’association de commerçants Épicentre pour créer des synergies efficaces« , insiste le président d’Épicentre, Hervé Poirat.

Accompagner la digitalisation

Kim Tran a repris le poste de manager et succède à Franck Dini. Ce poste revient à 40,8K€. La ville en prend 21 K€, 6,8K€ pour la CCI, 5K€ pour l’OT d’Épinal, 4K€ pour la Chambre de métier et Épicentre. Elle accompagnera les commerçants dans la digitalisation, l’e-commerce et  la manière de faire vivre sa page Facebook, et l’accessibilité. Des réunions à thème seront organisées.

Étudier où les gens achètent quoi

Le manager propose également un répertoire des événements, pour que les commerçants s’organisent pour augmenter leur chiffre d’affaires lors de ces manifestations. Autre réalité, il y a actuellement une véritable évolution des flux sur la zone de chalandise. Il devient important d’étudier les déplacements des gens parce qu’on achète son pain après avoir déposé son gamin à l’école ou à la crèche et on fait ses courses sur son lieu de travail parce qu’on a du temps entre 12h et 14h.

Un parcours de shopping piétonnier

Ces données changent les attentes des consommateurs vis à vis de l’offre commerciale. Ces enquêtes pourraient être réalisées par des étudiants. « Nous voulons également travailler en mai sur un parcours shopping piétonnier, avec un panel de consommateurs qui nous renverraient leurs perceptions ».  Les 2 lieux clé, le marché couvert et la galerie Saint-Nicolas seront en ligne de mire pour une redynamisation.

Attirer des enseignes

Il reste actuellement 55 locaux à pouvoir sur 539. Le manager va poursuivre la prospection auprès des enseignes susceptibles de s’installer à Épinal.« Nous avons fait le Salon de la Franchise et Épinal intéresse les enseignes. Il reste à trouver quelqu’un qui porte le projet », conclut Patrick Nardin.Le prochain comité de suivi devait permettre de voir les avancées.

 

B.Boulay

Journaliste, c'est mon job ! J'aime les rencontres qu'il suscite, la diversité des milieux où il nous mène, les enjeux qu'il explore. J'apprécie le jeu de fil de fériste de l'éthique, qui parfois nous complique bien la vie... Après plus de 15 ans d’actualités locales, ACTU 88 est né. L’essentiel en toute simplicité. ACTU 88, c’est un journal indépendant, une aventure, un regard. C’est l’histoire d’hommes et de femmes qui donnent du sens à des projets. C’est la vie d’un territoire face aux enjeux de l’avenir. Faites-en un favori et contactez-moi ! ACTU 88 sera ce que vous en ferez ...

Articles similaires

Voir Aussi
Fermer
Bouton retour en haut de la page