Épinal – L’auteur présumé du meurtre de Djamel Khenchoul écroué

L’auteur présumé de l’agression au couteau, qui a coûté la vie à Djamel Khenchoul, rue Henri sellier, au quartier de la Justice, a été mis en examen pour homicide volontaire. Il risque 30 ans de réclusion. Il est placé en détention provisoire à la maison d’arrêt de Metz.

« Nous avons la chance d’avoir un laboratoire d’analyses agréé pour la recherche d’identification par empreinte génétique à Épinal », se félicite Étienne Manteaux. Ce qui permet d’avoir des résultats d’analyse très rapidement.

L’empreinte du jeune inculpé et le sang de la victime sur le couteau

Une empreinte et du sang avaient été relevés sur le couteau trouvé sur la scène de crime. Les enquêteurs ont eu confirmation que l’empreinte appartenait bien à l’auteur présumé et que le sang était bien celui de la victime.

Le coup a perforé l’aorte

L’autopsie a révélé que la mort était bien due au coup de couteau porté sur le haut de l’épaule, du haut vers le bas. Le coup a percé le poumon, perforé l’aorte et provoqué une hémorragie interne très rapidement fatale.

Mort pour 50€

Le jeune agresseur reconnait avoir été sur le quartier. Il dit avoir croisé la victime, qui lui devait de l’argent. Il l’a empoigné, s’est énervé, l’a frappé, puis lui a assené le coup de couteau fatal. « Quand on veut tuer, on ne porte pas le coup de couteau à l’épaule« , remarque le procureur. Ce qui semblerait plaider pour l’acte impulsif, mais rien n’est prouvé.

Un acte qui semble impulsif

Il semblerait que le motif soit une dette d’argent de 50€ …  Un motif bien futile par rapport aux conséquences. « C’est quelqu’un de très impulsif, qui ne supporte pas du tout la frustration, explique Étienne Manteaux. Il est tout à fait possible qu’il n’ait pas réussi à gérer ses émotions. Il a d’ailleurs détérioré la cellule de garde à vue simplement parce qu’on lui refusait une cigarette et l’entretien avec le juge d’instruction s’est également mal passé ».

Violent récidiviste

A 23 ans, le jeune homme compte déjà une dizaine de condamnations dont 4 pour violences, qui l’ont amené à faire de la prison. Il avait d’ailleurs vraisemblablement volé le couteau dans l’après-midi dans un commerce. Mais cela n’implique pas forcément une préméditation. Simplement, il avait le couteau sur lui au moment où il ne se contrôlait plus.

 

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page