Evénement – Deyvillers n’en a pas soupé !

La commune a récidivé samedi, en organisant sa 2e fête de la soupe. Toutes les associations étaient à l’œuvre pour un concours de la meilleure soupe. Et les fonds collectés iront en partie à Yaongo, un village africain du Burkina Faso.

Il y avait du monde samedi dans la cour de l’école, où s’étaient installée une quinzaine d’associations, chacune proposant de faire goûter sa soupe. 5€ pour un grand verre et vous pouviez circuler de stand en stand pour déguster des soupes diverses et variées. Certaines y ont mis un zeste d’innovation, un soupçon d’imagination. A vous de deviner ce qui se cache dans ces saveurs originales ! A Deyvillers loisirs, on partage les bonnes choses et la recette est à disposition. D’autres préfèrent les valeurs sûres comme la soupe au gibier. A chacun de noter et d’établir le classement 2012.

Un toit et des arbres

Amusant de déambuler gobelet en main pour aiguiser son palais, tout en échangeant avec d’autres explorateurs. A 19h30, les premiers déclaraient forfait, chaudron épuisé. Mais s’il n’y avait plus toutes les soupes, il restait sandwichs, gâteau, gaufres et autres sucreries.

A Deyvillers, on n’hésite pas à suivre Claude Aubertin, président des arbres pour la vie  et à mêler animation, plaisir et humanitaire. Les fonds collectés vont à des projets solidaires.

L’année dernière, la moitié de la recette avait servi à reconstruire le toit de l’école et à implanter une pépinière dans laquelle les gens du village ont choisi de mettre 500 neems (des arbousiers), 60 manguiers et 40 moringas, l’arbre du paradis. Tout un programme ! Ces arbres procureront de l’ombre et seront une protection à la saison des pluies.

Des projets d’Africains pour l’Afrique

« Ce sont les africains qui mènent leurs projets. Nous, nous finançons les plants. », insiste Dominique Thiebautgeorges, la secrétaire d’ADVY, une association pour le développement du village de Yaongo. « Le week-end de la plantation, nous avons organisé un repas de fête, avec deux petites chèvres rôties et du riz. Il y a 3000 habitants au village, 500 sont venus manger ».

Début août, ADVY a revendu du mil à un prix social, pour que les villageois puissent lutter contre la pénurie alimentaire.

En 2013, l’Association a en projet d’aider à installer un atelier pour de tissage pour les femmes et un jardin potager pédagogique dans l’école. Il faudrait également prévoir l’électrification du village par des panneaux solaires. Des étudiants de Grenoble étudient la faisabilité de ce projet et un dispensaire. Ce qui laisse penser que Deyvillers vivra encore de nombreuses fêtes de la soupe.

http://www.advy.org/

[youtube id= »d3lY41bfW3U » width= »600″ height= »350″]

B.Boulay

Journaliste, c'est mon job ! J'aime les rencontres qu'il suscite, la diversité des milieux où il nous mène, les enjeux qu'il explore. J'apprécie le jeu de fil de fériste de l'éthique, qui parfois nous complique bien la vie... Après plus de 15 ans d’actualités locales, ACTU 88 est né. L’essentiel en toute simplicité. ACTU 88, c’est un journal indépendant, une aventure, un regard. C’est l’histoire d’hommes et de femmes qui donnent du sens à des projets. C’est la vie d’un territoire face aux enjeux de l’avenir. Faites-en un favori et contactez-moi ! ACTU 88 sera ce que vous en ferez ...

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page