Actualités

Habiter mieux – c’est un plaisir de rentrer chez soi !

Édith Lavallée habitait une maison insalubre au 11, rue des Fileurs à Vincey. « Une maison du temps de Zola » commente Roger Alémani, vice président de la communauté d’agglomération d’Épinal. Après la rénovation, la maison a gagné 76% en efficacité énergétique et 100% en confort !

Edith Lavallée est tellement contente, qu’elle veut en témoigner ! Elle n’aurait jamais pensé qu’elle pourrait faire ses travaux, mais le logement était tellement insalubre qu’elle n’aurait pas pu continuer à y vivre.

Comme du temps de Zola

« La toiture prenait l’eau. Les pièces étaient le hall des courants d’air, les fils électriques passaient par terre et sur les murs sans parler de la plomberie. Il n’y avait pas de sanitaires dignes de ce nom », raconte-t-elle. La commune organisait une réunion d’information sur le programme « Habiter mieux ». Elle y est allée pour voir.

76% de gain énergétique

Et elle a trouvé une équipe prête à voir ce qu’il fallait faire et comment y arriver. Elle était dans une telle précarité qu’il fallait aller beaucoup plus loin qu’un programme habituel. Le coût des travaux s’élèvent à 37 000€ alors qu’en moyenne, ils sont de 10 000€. Le logement était classé en classe G. Il est actuellement en classe D.

Et même une douche !

La maison a été isolée avec des matériaux biosourcés. Les fenêtres ont été changées et des doubles vitrages posés, une ventilation a été installée. Pour le chauffage, la maison a été raccordée sur le réseau de gaz. L’électricité a été refaite et une douche a pu être installée. Les travaux ont été terminés en janvier 2017. Ce qui lui a permis de tester le résultat en hiver. Elle est ravie et en a la larme à l’oeil !

De 60 à 25€ de chauffage par mois

« Je suis passée de 60€/mois à 25€/mois, se réjouit-elle, et tous les jours je prends ma douche ! ». Le dossier a été enclenché en septembre 2014. « Il a fallu 2 ans pour aboutir parce que c’était un dossier très lourd et qu’il a été financé à 100% avec l’aide de la Fondation Abbé Pierre », précise Catherine Simon, Urbam Conseil qui gère le programme Habiter mieux sur le secteur de la moyenne Moselle. Il dépend maintenant de la communauté d’agglomération mais a gardé pour l’instant son organisation locale.

Une aide complémentaire de la Fondation Abbé Pierre

Les travaux ont été financés par l’Anah (10k€), la communauté de communes (5k€), le Conseil départemental (1K€), la Région (5k€), la Carsat (3,5k€) et la Fondation Abbé Pierre (3,1k€). Mais l’équipe de Urbam Conseil pour Habiter mieux ou l’Alec pour le programme Rénover mieux, apporte aussi un accompagnement administratif et technique sur le dossier.

C’est possible !

Donc même avec peu de moyens, il est possible d’améliorer son logement, de bénéficier des aides (en général jusqu’à 70%, mais parfois plus) et de réduire de manière significative, sa facture de chauffage !

Contact : Ophélie Thiel : 03 29 38 14 17 ou ophelie.thiel@agglo-epinal.fr pour la Moyenne Moselle

Autre secteur CAE : Alec : 03 29 81 13 42

 

B.Boulay

Journaliste, c'est mon job ! J'aime les rencontres qu'il suscite, la diversité des milieux où il nous mène, les enjeux qu'il explore. J'apprécie le jeu de fil de fériste de l'éthique, qui parfois nous complique bien la vie... Après plus de 15 ans d’actualités locales, ACTU 88 est né. L’essentiel en toute simplicité. ACTU 88, c’est un journal indépendant, une aventure, un regard. C’est l’histoire d’hommes et de femmes qui donnent du sens à des projets. C’est la vie d’un territoire face aux enjeux de l’avenir. Faites-en un favori et contactez-moi ! ACTU 88 sera ce que vous en ferez ...

Articles similaires

Voir Aussi
Fermer
Bouton retour en haut de la page