Actualités

La délinquance recule

Pour 2012, tous les chiffres de la délinquance départementale sont en baisse, excepté les vols par effraction chez les particuliers. Ce challenge concentrera les efforts 2013. A noter également qu’aucun homicide n’a été enregistré sur les Vosges en 2012.

Les agressions sur les personnes et les atteintes aux biens sont en diminution respectivement de – 1,83% et -6,60%. Les violences physiques reculent de 11,5% et les vols par effraction dans les locaux industriels et commerciaux de 28,5%.

Collaborations efficaces

Des résultats encourageants que Marcelle Pierrot, préfète, attribue aux actions de prévention et à l’efficacité des collaborations entre police, gendarmerie, élus et associations. « Les actions de sensibilisation menées auprès des commerçants et industriels pour protéger leur locaux portent leurs fruits, se félicite la préfète. Les cambrioleurs veulent aller vite. Plus il y a de barrières à franchir, plus c’est dissuasif ».

Les Vosges plutôt bien classées au niveau national

Par ces résultats, le département des Vosges se placent plutôt bien au niveau national. Un bémol cependant à ce tableau, si les violences physiques diminuent effectivement, celles commises sur les forces de l’ordre et les élus, sont en forte progression (+ 14,8%).

De même, pour le point noir des vols par effraction chez les particuliers. « Pas question de relâcher l’attention, assure Marcelle Pierrot. La mobilisation reste très forte ».

Plus de police scientifique

Les conseils de prudence sont rappelés aux habitants. Pas de clé sous le paillasson, fermer sa porte avant d’aller au jardin, vérifier la fermeture des fenêtres… Les opérations vacances tranquilles se poursuivront. Et « l‘utilisation de la police scientifique sera renforcée », complète le procureur, Etienne Manteaux. Comme le budget des frais de justice n’augmente pas, « Il faudra mieux cibler les prélèvements susceptibles d’aboutir à un résultat, reconnaît-il. Les équipes prennent des précautions mais commettent des fautes. La résolution peut prendre du temps, mais dans la plupart des cas, elle aboutit ».

Pas d’homicide !

Les vols à main armée qui étaient préoccupants en 2012, baisse de 68,2% et pour l’escroquerie, seuls 10 départements équivalents en population comptent moins de faits.

Enfin, fait suffisamment rare pour être signalé, il n’y a pas eu d’homicide dans les Vosges en 2012. « C’est le plus bas chiffre national jamais obtenu, » se félicite Étienne Manteaux. Plus d’infractions révélées et moins de délinquance, c’est remarquable ! ».

Moins d’infractions, plus de résolutions

« Visibilité et réactivité, analyse le Colonel Gilles Martin. Une excellente coordination est indispensable pour recouper les faits et aboutir ». Apparemment, elle a  fonctionné cette année dans les Vosges. Même constat pour Michel Klein en zone urbaine avec une baisse de 105 victimes d’agression cette année en ville, moins d’infractions et plus de résolutions.

Le travail sur la cybercriminalité est plus complexe parce qu’elle se joue à un niveau mondial et brave les diverses réglementations.

Des signalements par les forces de police

La lutte contre la violence intra familiale progresse également. Les victimes arrivent aujourd’hui parfois à faire le pas de déposer plainte. Mais on sait aussi que souvent, elles sont suivies par des services sociaux, sans que personne ne décele rien. Heureusement, le signalement peut être fait par la police ou la gendarmerie après une intervention à domicile.

Répression pour les récidivistes

Le plan départemental de prévention de la délinquance 2013-2016, vise à prévenir le passage à l’acte ou la récidive. « Un nombre réduit commet un grand nombre de faits, témoigne le procureur. La volonté du parquet est de cibler ces individus et d’avoir une réponse ferme et immédiate. Par contre, pour les autres, la prévention primera sur la répression. »

Moins d’accidents

Baisse encore pour la sécurité routière pour la 5e année consécutive, malgré un pic de tués en octobre. « 4 x moins de morts pour 4x plus de km, illustre le procureur. Soit 16 fois moins de risque d’avoir un accident mortel ». Pour obtenir ce résultat, seuls les radars et les contrôles réguliers sont dissuasifs. Depuis 2007, le nombre d’accidents corporels et de bessés a diminué de moitié.

Des tendances que les forces publiques ont bien l’intention de consolider en 2013.

 

Etienne Manteaux, procureur et Marcelle Pierrot, préfète des Vosges pour encore quelques jours
Etienne Manteaux, procureur et Marcelle Pierrot, préfète des Vosges pour encore quelques jours

 

 

 

B.Boulay

Journaliste, c'est mon job ! J'aime les rencontres qu'il suscite, la diversité des milieux où il nous mène, les enjeux qu'il explore. J'apprécie le jeu de fil de fériste de l'éthique, qui parfois nous complique bien la vie... Après plus de 15 ans d’actualités locales, ACTU 88 est né. L’essentiel en toute simplicité. ACTU 88, c’est un journal indépendant, une aventure, un regard. C’est l’histoire d’hommes et de femmes qui donnent du sens à des projets. C’est la vie d’un territoire face aux enjeux de l’avenir. Faites-en un favori et contactez-moi ! ACTU 88 sera ce que vous en ferez ...

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page