Pacte Lorraine – La reconquête industrielle est ouverte !

Le préfet de Région, Nacer Meddah et Jean-Pierre Masseret, président de la région Lorraine, sont venus hier présenter le Pacte Lorraine aux conseillers généraux. L’objectif étant de mobiliser  élus et acteurs autour de cet outil de levier.

L’État met 200M€, la Région 150M€ pour un effet de levier qui devrait permettre de créer 16 000 emplois en 3 ans !  « Avec ce Pacte, on ne compense pas une situation, on crée et on innove ! », insiste le préfet de région.

2014 l’année de la concrétisation

La Pacte Lorraine a été signé le 17 septembre 2013. « La Lorraine est à l’avant garde ! Nous devons être fiers de ce que nous avons fait, poursuit-il. A nous de le concrétiser ! ». 2014 sera l’année de la mise en oeuvre.

Un pilotage simplifié

Le pilotage est simplifié. Un comité d’engagement Etat-Région se réunira tous les 2 mois. Le premier a lieu le 17 février. Il y a également un référent unique au niveau de l’Etat, Éric Delzant, Délégué interministériel à l’aménagement du territoire et à l’attractivité régionale.

Les critères d’éligibilité valorisent des projets novateurs qui génèrent une dizaine d’emplois directs ou indirects.

Des levées de fonds facilitées

Les fonds seront levés par la banque publique d’investissement au service des projets du Pacte Lorraine, mais le Pacte Lorraine prévoit aussi un fond d’amorçage pour aider les entreprises à démarrer. Il devrait être en place d’ici le 1er semestre 2014.

Et la rapidité est inscrite dans le Pacte !

3 axes

3 axes : la Vallée européenne des matériaux et de l’énergie, dynamiser les filières d’excellence  et promouvoir les démarches innovantes qui donnent de l’attractivité aux territoires.

Des projets sont déjà en lice comme Ossabois au Syndicat et l’incubateur d’entreprises du Pôle image, ou encore d’autres projets dans le domaine du bois, et des fibres, qui devraient suivre. 12M€ sont prévus pour la Plateforme technologique éco-construction, bois énergie, 6M€ pour les scieurs, 7M€ pour le Pôle Image, 36M€ pour le tourisme de montagne et 7M€ pour la rénovation du canal.

3 ans pour réussir

«  »Pour être retenu, le projet devra être réalisable dans les 3 ans du Pacte ! » insiste Nacer Meddah. Et de conclure : « C’est la 1ère fois que quelque chose se décide en partant du bas . Le pacte Lorraine est validé en l’État. Il en va de la crédibilité des lorrains de réussir ! On a 3 ans pour se donner de la visibilité et atteindre ces objectifs« .

Offensive validée

Une offensive que les conseillers n’ont pu que saluer. « Il faut veiller à ce que ces aides soient attribuées à des projets innovants ou redynamisants, plutôt qu’à des projets aux 3/4 bouclés », module Jacky PIerre. Les petites entreprises doivent pouvoir s’y retrouver également. Le pacte devrait impulser des mises en réseau.

Les Vosges en seront !

La reconquête industrielle est ouverte et le département des Vosges semblent vouloir y prendre sa part !

 

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page