Les défenseurs du bien-être animal veulent faire interdire les cirques avec des animaux sauvages à Épinal

Le cirque Maximum était à Épinal la semaine dernière, pour le plus grand plaisir de ses habitants. Cependant, des particuliers sensibles à la condition des animaux sauvages dans ces cirques, se sont émus et ont interpellé Michel Heinrich, maire d’Épinal pour obtenir l’interdiction des cirques avec des animaux sauvages.

Avec l’exposition des animaux du cirque Maximum sur le champ de Mars à Épinal, revient la question des conditions de vie dans les cirques.  Depuis quelques années, un mouvement s’émeut de ces conditions contre nature. Même si les animaux sont bien traités, les défenseurs du bien être animal estiment que l’environnement n’y est pas ! Cages trop petites, vie en captivité, obligation de spectacles. Ils militent pour faire interdire ces cirques.

En captivité

« Malheureusement, de nombreux cirques ne respectent pas les règles concernant la captivité de ces animaux. L’article L.214-1 du code rural énonce que tout animal est un être sensible, et qu’il doit être placé par son propriétaire dans des conditions compatibles avec les impératifs biologiques de son espèce,  soulève Lou Noirclère, qui s’émeut des troubles du comportement des tigres, qui estiment que les animaux ne peuvent pas être bien en passant leur vie « en captivité, en permanence enfermés derrière des barreaux, dans des cages bien souvent trop exiguës« .

Quelle protection pour les animaux ?

L’article L.214-3 interdit d’exercer des mauvais traitements envers les animaux domestiques, ainsi qu’envers les animaux sauvages apprivoisés ou tenus en captivité.  En France, le Ministère de l’écologie et du Développement durable a signé en mars 2011, un décret stipulant  que « les animaux doivent être entretenus et entraînés dans des conditions qui visent à satisfaire leurs besoins biologiques et comportementaux, à garantir leur sécurité, leur bien-être et leur santé ».

Thaon-les-Vosges a voté une motion

De nombreux pays ont choisi d’interdire les spectacles impliquant des animaux sauvages. En France, ce sont plutôt des villes qui prennent des arrêtés, il n’y a pas de décision au niveau du pays.  Dans les Vosges, le conseil de Thaon-les-Vosges-Girmont-Oncourt a adopté le 23 mars 2016, par 21 voix pour (4 abstentions et 17 voix contre) une motion renonçant à recevoir sur son territoire, tout cirque détenant des animaux sauvages.

Une pétition

Les défenseurs du bien-être animal ont interpellé Michel Heinrich, pour obtenir l’interdiction de ces cirques avec animaux sauvages dans la ville d’Épinal. Afin de donner du poids à leurs revendications, ils ont lancé une pétition, qui a obtenu plus de 1500 signatures. Ils ont également saisi la Direction départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations (DDCSPP) des Vosges par rapport aux infractions qu’aurait commis le Cirque Maximum.

La pétition : https://www.change.org/p/m-heinrich-interdiction-des-cirques-avec-animaux-sauvages-dans-la-ville-d-epinal

Pour les cirques,  c’est une aberration !

Évidemment, pour les cirques qui ont fait le choix des animaux, cette position est une aberration, car les animaux sauvages garantissent le succès de leur spectacle. Ce sont eux qui font son attractivité ! Mais surtout, ils ne comprennent pas qu’on puisse penser qu’ils maltraitent leurs animaux. Ils assurent que les soigneurs et les dresseurs sont attachés à leurs animaux, qu’il y a un lien fort avec eux, et que beaucoup d’animaux sont nés en captivité et n’ont jamais connu autre chose.

À chacun ses responsabilités !

Michel Heinrich, maire d’Épinal, considère qu’il est du ressort de l’État de veiller, via ses services vétérinaires, aux conditions de vie des animaux dans les cirques (sauvages ou domestiques). « La mairie a pour responsabilité de garantir la sécurité des spectateurs et elle organise une commission de sécurité validant l’installation des chapiteaux, mais les services vétérinaires s’occupent de la santé et du bien-être animal« , assure son directeur de cabinet. Il n’a pas l’intention d’interdire les cirques à Épinal.

Les Vidéos et photos des défenseurs des animaux

 

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page