Les maires s’interrogent : Quelle organisation des territoires et quelle fiscalité ?

Après le ras-le bol clairement exprimé le 20 septembre, l’horizon se dégage un peu. S’ils savent dans quel cadre ils vont devoir travailler, les maires ne savent toujours comment ils vont trouver les moyens de faire vivre leurs communes !  L’organisation et la fiscalité seront à l’ordre du jour ce samedi 7 novembre avec Charles Guené, sénateur de Haute-Marne et vice-président de l’association des maires de France.

Pour cette assemblée générale, les maires des Vosges veulent faire toucher du doigt au Gouvernement, l’impact des mesures qui vont bientôt s’appliquer et qui ont fait évoluer en même temps les cantons, les intercommunalités et les régions, tout en diminuant de manière drastique les dotations.

« Depuis 2 ans, nous naviguons sans instruments de bord »

« Depuis 2 ans, nous naviguions sans instrument de bord par temps de brouillard? C’était surréaliste ! illustre Dominique Pedduzzi, président des maires des Vosges. Aujourd’hui, on a des textes qu’on les partage ou pas, on va pouvoir travailler ! Il faut encore que la région précise comment elle veut travailler avec les communes et les intercommunalités ».

Encore 2 ans pour organiser nos collectivités

Il va falloir encore compter les temps de transition. Les cantons sont en place, mais l’intercommunalité et la Région ne seront effectives qu’en 2016 et 2017. « La réforme va nous amener à 2 ans de travail pour organiser nos collectivités« , calcule encore Dominique Peduzzi. Pas étonnant que certains des nouveaux maires arrivés avec l’envie de mettre des chose en place se découragent !

Une capacité de financement divisée par 2

La loi des finances est en cours de discussion, mais le gouvernement reste « rigide » sur la baisse de la dotation globale de fonctionnement. « Notre capacité de financement est divisée par 2 ! » s’inquiète Dominique Peduzzi pour les maires vosgiens.

Toujours plus d’interrogations !

Mais en face, on ne met pas grand chose pour compenser ! Pas de croissance, de l’activité et des emplois qui ne cessent de diminuer et des services en moins, comment gérer ce désengagement de l’État ? Les communes vont-elles devoir compenser les services perdus ? Quel est le bon seuil entre mutualisation et proximité ? Mais qui va payer ? Comment ne pas créer d’inégalités ? Les maires vont devoir être inventifs !

AG des maires : samedi 7 novembre de 8h30 à 12h40 au Centre des Congrès.

 

 

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page