Actualités

Ligne 14 – Plus de 500 manifestants pour garder leur train !

Les citoyens se sont mobilisés en masse pour dire une nouvelle fois qu’ils veulent garder leurs trains ! Ils veulent une desserte adaptée, rapide et sécurisée, et pas dans 10 ans !

C’est clair, ils ne sont pas décidés à laisser partir cette ligne 14 qui relie Nancy à Culmont-Chalindrey, pas plus que celles qui desservent le territoire. La ligne 14 est celle qui est la plus menacée et sur laquelle il est le plus urgent d’agir, mais les Vosgiens veulent garder toutes leurs lignes. C’est un outil d’aménagement du territoire, ils l’ont compris et le revendiquent, surtout quand il y a urgence à réduire les gaz à effet de serre !

Le train, c’est vital pour le territoire

« Le train est un bien commun que nous voulons tous défendre ! déclare Jean-Jacques Gauthier, député et ex-maire de Vittel, c’est important pour l’attractivité du territoire, pour le tourisme, les curistes et pour l’économie. C’est un lien entre les villages. Il est nécessaire pour les lycéens, pour les anciens qui doivent aller consulter des spécialistes. Ça fait chaud au coeur de voir la salle aussi pleine. On se croirait un soir d’élections ! L’enjeu est tout aussi important ! D’ailleurs la mairie se trouve bien en face de la gare. »

Impossible de réserver pour Vittel

« On ne peut pas mettre un terme à 135 ans de dessertes ferrées à un moment où on parle de mobilité moins énergivore ! poursuit le député. Et on ne veut pas de ces remplacements indignes par des cars ! Le car peut se comprendre quand il y a des travaux sur une période courte. J’ai vu plusieurs fois des élèves qui n’avaient pas de place dans ces bus et hier après-midi, on me parlait encore des problèmes de réservation. Impossible de réserver pour Vittel ! »

Des trains à Contrexéville, à Vittel et à Mirecourt !

« Ça ne sert à rien d’avoir un bel établissement thermal dans lequel on a fait 12M€ de travaux, si on ne peut pas y venir ! On a des gens qui viennent du monde entier. Mais comment fait-on pour venir à Vittel ? Il doit y avoir des trains à Contrexéville, à Vittel et à Mirecourt ! Certains se battent pour garder le TGV et c’est très bien, mais là, il s’agit juste de TER pour aller chercher le TGV. Je n’ai pas besoin de papier pour vous parler. Ça sort des tripes et le combat continuera !« .

On n’en voit pas le bout !

Une détermination saluée par les manifestants, même s’ils veulent plus qu’un discours ! « Ça fait longtemps que l’on se bat pour cette ligne 14 et on n’en voit toujours pas le bout !« , remarque Pascal Lopez, président de l’ADLF, en expliquant que c’est à l’État de reprendre la dette de la SNCF, qui bloque ses possibilités d’investissement. « Une directive européenne oblige les États à reprendre les dettes du système ferroviaire, mais la France ne l’a pas fait. Dans les années 79-80, l’État a obligé la SNCF à emprunter de l’argent sur les marchés financiers pour financer les TGV, c’est de là que vient la dette ».

Le diagnostic de la ligne 14 en fin d’année

« Le train est un atout au désenclavement et ça ne peut pas être les régions qui en assument tout le coût ! C’est à l’État et à SNCF Réseau de payer !« , insiste le président de l’ADLF. Pour Jean-Jacques Gauthier, il faudra faire appel à un maximum de partenaires financiers. Une étude diagnostic sur la ligne 14 est en cours et le rendu est prévu en fin d’année.

Il manque 1 milliard d’€

« Je suis comme vous, un usager des trains et je sais que le temps du train est un temps utile, renchérit David Valence, maire de Saint-Dié et président de la commission transport à la Région. Ce qui n’est pas le cas des cars. Je comprends votre problème, parce que l’autre ligne qui souffre, c’est la ligne Saint-Dié-Strasbourg. Des choix politiques ont été faits qui n’ont pas permis de garder le réseau ferré en état. Il faudrait 3 milliards d’€ par an pour l’entretien, la SNCF en reçoit 2 milliards d’€ et quand il manque 1 milliard, ça se voit ! »

La moitié du budget transport de la région

« La SNCF a dit clairement qu’elle n’entretiendrait plus les lignes secondaires. Il faut 75M€ pour que le train roule 10 ans, 98M€ pour 40 ans, ce n’est pas une paille ! Le budget transport de la région fait 2 fois ça ! », poursuit-il. Il rencontrera les acteurs économiques lundi, l’ADLF, le 9 novembre, pour que les trains soient pleins, plus rapides avec des horaires adaptés.

La région se substituera à la SNCF

« 5 à 6M€ seront nécessaires en 2018 et nous savons que l’État ne mettra que 300K€. Ce n’est pas le rôle de la région, mais elle se substituera à la SNCF, parce que c’est vital. Aidez-moi à mettre le pied dans la porte et quand le train circulera, montez dedans !« , insiste David Valence.

Concrètement, ce sera quoi ?

Mais après autant d’années de combat pour la ligne 14, il faut plus que des promesses aux manifestants. « Le bus, c’est un calvaire pour des personne qui ont des douleurs. Si vous voulez tuer le thermalisme, mettez des bus ! Et comment garantissez-vous la sécurité des scolaires ? Nos motrices toutes neuves sont parties chez vous, elles ne reviendront pas. Donc, concrètement qu’est-ce que vous nous apportez ? », interroge un manifestant.

Pas avant 2 à 3 ans

« Je vous défendrai à la région et on se battra ensemble, mais le train ne sera pas de retour avant 2 à 3 ans ». Évidemment, ce n’est pas ce que les manifestants veulent entendre. Ils veulent que la priorité soit cette ligne 14 et qu’on y mette le paquet !

ADLF : Association de développement de la ligne ferroviaire – AG le 16 décembre au Lycée de Mirecourt.

 

B.Boulay

Journaliste, c'est mon job ! J'aime les rencontres qu'il suscite, la diversité des milieux où il nous mène, les enjeux qu'il explore. J'apprécie le jeu de fil de fériste de l'éthique, qui parfois nous complique bien la vie... Après plus de 15 ans d’actualités locales, ACTU 88 est né. L’essentiel en toute simplicité. ACTU 88, c’est un journal indépendant, une aventure, un regard. C’est l’histoire d’hommes et de femmes qui donnent du sens à des projets. C’est la vie d’un territoire face aux enjeux de l’avenir. Faites-en un favori et contactez-moi ! ACTU 88 sera ce que vous en ferez ...

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page