Actualités

Ligne Nancy-Merrey – Des bus vont remplacer les trains jusqu’en décembre 2016, mais après ?

La direction de la SNCF a annoncé jeudi dernier que les trains seraient remplacés à partir du 19 décembre par des bus sur la ligne 14 Nancy-Merrey. Et ce du fait de l’état des voies non entretenues au sud de Pont-Saint-Vincent. La région assure qu’elle va se battre pour le maintien de la ligne et exiger les travaux nécessaires, mais les usagers sont très inquiets du devenir de leur desserte ferrée.

On y est. Ça se murmurait, c’est officiel. A partir du 19 décembre ce sera des Bus ! Il faudra plus de 2 h pour faire Contrexéville-Nancy, quand, en voiture, ce trajet se fait en 1h. Obligatoirement, la ligne s’éteindra du fait de son inefficacité ! Pour les usagers, c’est la fin de la ligne annoncée et une véritable catastrophe ! « C’est la conséquence de la refonte du système ferroviaire du 04 Août 2014. Il a été acté dans cette loi, la fermeture de 11 000 Km de ligne et la non prise en compte de la dette du système ferroviaire par l’État », constate les usagers.

Stopper la désertification ferroviaire

Christian Franqueville, député du secteur, et Philippe Richert, président de Région, ont alerté le secrétaire d’État, Alain Vidalies. « Sur le Sud Meurthe et Mosellan, le Saintois, l’Ouest Vosgien, le Sud Haut-Marnais, le Sud Meusien, on s’oriente vers un désert ferroviaire faisant fi de l’aménagement du territoire, du développement durable », protestent les associations de défense de ces lignes impactées.

65M€ pour les urgences

Parmi les 11 lignes structurantes pour les Vosges, la ligne 14 Nancy-Merrey et la ligne 18 sont particulièrement menacées. La SNCF Réseau affirme ne pas avoir les moyens ni financièrement ni techniquement, d’assurer les travaux de maintenance pour le maintien de ces lignes ferroviaires. Au regard de ces urgences, la Région a obtenu une révision du plan État-Région. 65M€ pour la période 2017-2020 devraient permettre de pallier les travaux les plus urgents.

2 tronçons trop dégradés

Mais 2 tronçons sont particulièrement touchés par la dégradation et la vitesse ne pourra être que de 10 à 40 km/h sur Pont-Saint-Vincent-Vittel et Saales-Saint-Dié. D’autre part, c’est 500M€ qu’il faudrait pour remettre en état toutes les lignes du Grand Est ! Le coût d’une rénovation de voie varie de 75K€ à 1M€/km. La ligne 14 en compte 100km. Il faudrait donc 75M€ pour la refaire. La Région confirme qu’elle travaille avec la SNCF à obtenir des engagements fermes pour pérenniser le réseau ferroviaire, vital pour l’aménagement du territoire.

http://www.actu88.fr/ligne-nancy-merrey-alerte-ralentissements-sur-la-ligne-14/

 

B.Boulay

Journaliste, c'est mon job ! J'aime les rencontres qu'il suscite, la diversité des milieux où il nous mène, les enjeux qu'il explore. J'apprécie le jeu de fil de fériste de l'éthique, qui parfois nous complique bien la vie... Après plus de 15 ans d’actualités locales, ACTU 88 est né. L’essentiel en toute simplicité. ACTU 88, c’est un journal indépendant, une aventure, un regard. C’est l’histoire d’hommes et de femmes qui donnent du sens à des projets. C’est la vie d’un territoire face aux enjeux de l’avenir. Faites-en un favori et contactez-moi ! ACTU 88 sera ce que vous en ferez ...

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page