Actualités

Marche blanche – Julien, Ils t’aimaient !

Ils étaient plus de 1200 jeunes et moins jeunes, toutes générations confondues. Haut blanc et lunettes noires, ils ont défilé avec le souvenir de Julien, ce jeune de 17 ans parti trop vite, après avoir été frappé d’un coup de poing à Nancy. Pour se souvenir de combien il aimait la vie quand elle a été fauchée, pour lui rendre hommage à lui trop tôt évadé …

Ils étaient là désemparés, ses copains, ses amis, sa famille, ses professeurs, interpellés en pleine rentrée. Onde de choc, la mort brutale a secoué son lycée. Tous s’attendraient presque à le voir apparaitre au coin de la rue, franchir l’entrée de la cour pour les rejoindre. L’absence fait mal, mais la vie continue.

Parti trop tôt

Il y a ceux qui étaient proches de lui, qui n’arrivent pas à réaliser qu’il ne reviendra plus, ceux qui croient qu’il appartient à une autre dimension, ceux  pour qui tout s’est arrêté beaucoup trop tôt et qui ont du mal à accepter la cruelle réalité … Mais il n’avait encore rien vécu !

Hommage à Julien

Ceux qui le connaissaient un peu sont venus rendre hommage à un jeune Romarimontain, soutenir ses proches, solidaires de la souffrance de sa famille, de ses amis. La peine peut se partager. Elle est un peu moins lourde à porter, si on peut faire vivre Julien par la pensée et les souvenirs.

Et si c’était notre enfant ?

Et puis, il y a aussi des gens qui ne le connaissaient pas, mais qui en parents et grands-parents ont pensé à leurs enfants ou petits-enfants. Et si c’était le nôtre ? « Il faut que la violence s’arrête ! Il faut qu’on puisse laisser partir nos enfants sans craindre qu’ils ne reviennent plus… ». Ceux-là veulent crier : Stop ! … et tendre la main à la famille.

Un long cortège blanc

Le soleil était là, pour accompagner cet hommage, long cortège blanc et silencieux. Un blanc, synthèse de toutes les couleurs, parce que toutes les pensées se tournaient vers Julien. Le blanc de l’harmonie, de la sérénité et de l’évanescence. Julien s’en est allé. Les magasins ont arrêté leur activité, rideaux baissés ou non, tous en berne, et commerçants et clients se sont associés à l’hommage et ont partagé l’émotion des participants.

http://www.actu88.fr/asides/nancy-julien-a-succombe-a-ses-blessures/

B.Boulay

Journaliste, c'est mon job ! J'aime les rencontres qu'il suscite, la diversité des milieux où il nous mène, les enjeux qu'il explore. J'apprécie le jeu de fil de fériste de l'éthique, qui parfois nous complique bien la vie... Après plus de 15 ans d’actualités locales, ACTU 88 est né. L’essentiel en toute simplicité. ACTU 88, c’est un journal indépendant, une aventure, un regard. C’est l’histoire d’hommes et de femmes qui donnent du sens à des projets. C’est la vie d’un territoire face aux enjeux de l’avenir. Faites-en un favori et contactez-moi ! ACTU 88 sera ce que vous en ferez ...

Articles similaires

Voir Aussi
Fermer
Bouton retour en haut de la page