Actualités

Match pour l’emploi – Les demandeurs d’emploi montent au filet !

Atmosphère sportive, Face Vosges et l’ASO veulent donner la pêche à ces rencontres emploi. Comme dans le sport, on ne gagne pas à tous les coups, mais on peut rebondir. « Et puis après ce match, les demandeurs d’emploi ont un visage et c’est fondamental ! », commente Thierry Poulet.

Du travail, les équipes de Face et de l’Aso en ont eu, mais en début d’après-midi, il y avait déjà plus de 500 personnes passées. Un peu d’attente, juste ce qu’il faut pour stimuler la motivation,réfléchir à ce qu’on va mettre en avant, pas trop pour ne pas perdre patience … Il y a du mouvement dans les salles.

Des jeunes … et des moins jeunes

Certains s’accrochent à leurs convictions, parce qu’avec la motivation on décroche la lune. D’autres dégainent la stratégie lente et réfléchie. Il y a beaucoup de jeunes, mais pas qu’eux  ! Les trentenaires ou seniors font partie des équipes. « Il y a beaucoup d’offres d’apprentissage encore non pourvues, parce que les gens ne sont pas au courant« , souligne Thierry Poulet, directeur de Face Vosges. Et les formations accueillent de plus en plus de personnes en reconversion.

Des touches intéressantes

Des grosses entreprises comme Michelin, MGE, Engie ou l’Agence de l’eau … et des plus petites comme Moustache Bike, qui avoue quelques touches intéressantes. Quelque jeune fille passionnée de voitures ou motos qui n’ont pas tellement envie de se mettre les mains dans le cambouis mais aimeraient bien trouver un poste de secrétariat.

Des gens en Face

L’alternance, l’entrepreneuriat salarié, le BTP  ou les services, … il y avait des gens en face. Des gens qui ne vous oublieront pas, des gens pour qui le demandeur d’emploi a un visage, des compétences. Touche ! On entend parler de Savoir être. « Quelqu’un de motivé arrivera à se former », commente Thierry Poulet. Se former ne garantit pas un emploi, mais peut ouvrir quelques portes.

Ils étaient dans la mêlée

Il n’y avait qu’une centaine d’offres, si tous n’ont pas marqué, ils étaient sur le terrain, ils se sont jetés dans la mêlée et qu’on ne vienne plus dire qu’un chômeur profite du système ! Ils ont tous mouillé la chemise !

 

 

B.Boulay

Journaliste, c'est mon job ! J'aime les rencontres qu'il suscite, la diversité des milieux où il nous mène, les enjeux qu'il explore. J'apprécie le jeu de fil de fériste de l'éthique, qui parfois nous complique bien la vie... Après plus de 15 ans d’actualités locales, ACTU 88 est né. L’essentiel en toute simplicité. ACTU 88, c’est un journal indépendant, une aventure, un regard. C’est l’histoire d’hommes et de femmes qui donnent du sens à des projets. C’est la vie d’un territoire face aux enjeux de l’avenir. Faites-en un favori et contactez-moi ! ACTU 88 sera ce que vous en ferez ...

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page