Opération anti requins – ATTAC traque la BNP et ses filiales aux Caïmans !

Pas de voyage au Caïmans pour les militants d’ATTAC qui avaient pris place ce matin devant la BNP pour traquer l’évasion fiscale  et lutter contre le réchauffement climatique ! Les 3 requins de l’année, sont la BNP, Sofiprotéol-Avril pour son projet de maternité-usine de 23000 porcs, et TOTAL qui veut extraire du gaz de schiste.

Puisque les dirigeants se sentent protégés par les pouvoirs publics, c’est simple, ATTAC rassemblant des citoyens militants, a décidé d’agir et de lutter « contre les requins qui se comportent en prédateurs ».  Dans leur ligne de mire en 2015, 3 requins.

Que la BNP ferme ses filiales aux Caïmans

Premier objectif, que BNP ferme ses filiales aux îles Caïmans. 2e objectif, que cette banque multinationale abandonne le financement à hauteur de 15 milliards d’€ de 9 projets de mines de charbon en Australie, qui seront de nouvelles sources d’émission de gaz à effet de serre.

Une évasion fiscale pas tolérable

Avec 170 filiales, BNP Paribas est la banque française la mieux implantée dans les paradis fiscaux. Elle reconnaît détenir 6 filiales dans les îles Caïmans et réaliser 26M€ de chiffre d’affaires sans aucun salarié sur place. Cette situation est-elle tolérable quand on sait que l’évasion fiscale  coûte en France, chaque année de 60 à 80 milliards d’€ ? Pour ATTAC, c’est clair, la réponse est Non ! Ils le manifestaient aujourd’hui avec une distribution de tracts et d’autocollants. BNP avait préféré fermer sa banque place des Vosges.

Pas de maternité-usine

Après BNP Paribas, le 2e requin auquel il s’attaque est agricole, c’est Sofiprotéol-Avril. C’est le projet de maternité usine qui prévoit la naissance de 23 000 porcs par an à Poiroux en Vendée avec 890 truies et seulement 4 salariés ! Un modèle agro-industriel insupportable, qui génère chômage, destruction de l’environnement, malbouffe et dévitalisation des territoires.

Une agriculture à taille humaine et respectueuse de l’environnement

« Sofiprotéol-Avril est dirigé par Xavier Beulin, l’actuel président de la FNSEA. C’est 7,3 milliards d’€, 8300 salariés et 77 sites de production en France. Mais Sofiprotéol-Avril détient aussi des participations dans les semences génétiquement modifiées, la production d’agrocarburants à partir de graisses animales ou encore la fabrication de nuggets pour 3000 Mac Donalds en Europe ».

Pas de projet de gaz de schiste qui aggravera l’impact sur l’environnement !

Enfin, le 3e requin ciblé, c’est TOTAL, « le champion de la pollution et de l’évasion fiscale« . « En 2013, TOTAL a versé 5,4milliards d’€ à ses actionnaires, dénonce ATTAC, mais n’a payé aucun impôt ! Et mieux, il devrait même retourcher 80M d’€ au titre du crédit d’impôt compétitivité et crédit impôt recherche ». Mais l’objectif est clairement de stopper les projets d’exploitation de gaz de schiste qui auront de lourds impacts sur l’environnement !

Halte aux manipulations frauduleuses !

Et cerise sur le gâteau, ATTAC dénonçait également HSBC « Hong kong and Shangaï Banking Corporation », qu’elle accuse de blanchiment d’argent et de manipulations frauduleuses, suite aux dénonciations de plusieurs organes de presse, qui ont révélé que 180 milliards d’€ seraient passés à Genève par les comptes HSBC en moins de 5 mois (lanceur d’alerte Hervé Falciani).

 

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page