Actualités

Ordination – Le père Didier Berthet est évêque de Saint-Dié

Ce dimanche, le centre des congrès d’Épinal se prêtait à l’ordination de l’évêque de Saint-Dé. Le père Didier Berthet, nommé en juin 2016 par le Pape François, succède à Monseigneur Jean-Paul Mathieu, qui a atteint la limite d’âge. Une cérémonie rituelle accompagnée par 200 choristes et suivie par plus de 2000 personnes.

Le chant d’entrée s’élève, ensemble de voix bien accordées, il emplit l’espace. Les prêtres s’avancent. Ils sont environ 200. Puis 40 évêques venus de toute la France et en fin de cortège, le futur et l’ancien évêque de Saint-Dié. Sous ses arches, la salle est immense et pleine.

La dernière ordination d’évêque dans les Vosges remonte à 11 ans

L’autel est placé sur une scène surélevée pour qu’un maximum de personnes puissent suivre le déroulé de la cérémonie. 2 écrans géants relaient l’image pour les personnes placées sur les côtés et dans une autre salle. C’est qu’il n’y a pas tous les jours une ordination d’évêque ! La dernière dans les Vosges remonte à 11 ans pour le père Jean-Paul Mathieu, qui cède la place aujourd’hui.

Un parisien à la campagne

Le père Didier Berthet, 54 ans, est né à Paris. C’est un pur citadin qui a grandi à Vaucresson dans les Hauts-de-Seine. Il a été initié par l’Église réformée. Sa mère était protestante et il n’est venu à la religion catholique que vers 20 ans. C’est du séminaire Saint Sulpice à Issy-les-Moulineaux où il était Supérieur qu’il sera « débauché » pour rejoindre les Vosges.

Il défend l’oecuménisme et l’ouverture

C’est un homme qui défend l’oecuménisme et va à la rencontre des cultures. Il a créé des liens depuis une quinzaine d’années avec l’église orthodoxe uniate (proche de l’église catholique). Un de leurs prêtres était présent. Le père Didier Berthet se considère comme un pasteur qui va à la rencontre des personnes vulnérables, fragiles ou isolées comme les détenus.

C’est une église à tous les âges de la vie qui vous accueille

Les Vosges lui ont été présentées par quelques paroissiens de diverses générations. « Les Vosges, terre de couleur, rouge et jaune pour la Lorraine, bleu pour la ligne bleue des Vosges et il manque encore le rose du grès vosgien et le vert des sapins. Une terre de travail même si la situation n’est pas des plus enviables, le textile est toujours bien présent ! Une terre agricole, de thermalisme et de formation, un territoire avec ses forces et ses fragilités. C’est une église à tous les âges de la vie qui vous accueille comme nous en sommes le symbole ».

Pasteur des hommes

Le père Didier Berthet devenu Monseigneur, promet audace, persévérance pour suivre la parole, mais demande aussi miséricorde et tolérance. « Les évêques sont des hommes et comme tous les hommes, ils ont des qualités mais aussi des défauts… ». Il sera le pasteur et ensemble, ils trouveront comment collaborer pour accompagner les Déodatiens.

B.Boulay

Journaliste, c'est mon job ! J'aime les rencontres qu'il suscite, la diversité des milieux où il nous mène, les enjeux qu'il explore. J'apprécie le jeu de fil de fériste de l'éthique, qui parfois nous complique bien la vie... Après plus de 15 ans d’actualités locales, ACTU 88 est né. L’essentiel en toute simplicité. ACTU 88, c’est un journal indépendant, une aventure, un regard. C’est l’histoire d’hommes et de femmes qui donnent du sens à des projets. C’est la vie d’un territoire face aux enjeux de l’avenir. Faites-en un favori et contactez-moi ! ACTU 88 sera ce que vous en ferez ...

Articles similaires

Voir Aussi
Fermer
Bouton retour en haut de la page