Actualités

Remiremont – 5 autres élus démissionnent à la suite du maire !

Après que Bernard Godfroy se soit expliqué auprès de la presse, 5 élus annoncent à leur tour leur démission « par loyauté » : Danielle Hantz, Alexandre Schild, Christian Schulmeyer, Mikaël Marie-Saint-Germain et Jérôme Gallaire.

Démission qui a été une décision difficile à prendre, « un épisode douloureux à digérer », Bernard Godfroy avoue avoir été meurtri par cette cabale. « J’ai cru qu’une solution alternative serait possible et que nous pourrions surmonter cette crise en interne, mais tendre la joue gauche et la main de la réconciliation n’a servi qu’à me faire piétiner davantage ! »

Un rêve de diversité

Le 1er magistrat avait un rêve … sortir des alternances politiques Droite-Gauche et proposer « un autre genre de gouvernance qui ne se fonderait pas sur des jeux d’alliances entre gens bien nés ou fréquentant les mêmes cercles ». La diversité dans toute sa richesse, mais il n’a pas su établir une cohésion d’équipe. Pour être « consensuel », Bernard Godfroy a laissé les divisions s’installer, les suspicions pourrir la confiance et les guerres ont éclaté.

Faire exister la ville

Ces mêmes personnes qui l’avaient porté à la tête de la ville, l’en ont exclu. « Le travail de sape a démarré dès le lendemain des élections », relève le maire, amer. On lui reproche « la folie des grandeurs » et il plaide coupable « d’avoir voulu faire exister la ville auprès d’instances importantes pour son dynamisme économique », mais n’est-ce pas le rôle d’un maire ?

Hostilités déclarées en juillet 2015

Bernard Godfroy, dans un déroulé de ses 2 ans de mandat, défend sa vision des faits. Il rappelle que Christiane Wininger, la 1ère adjointe a été elle aussi « clouée au pilori ». Le maire fait remonter les hostilités au 3 juillet 2015, date à laquelle il a retiré à Roger Durupt la délégation de signature et redistribué les délégations. Un désaveu qui ne serait pas passé …

L’espoir des Romarimontains tué dans l’oeuf

14 conseillers en faveur de sa démission le 12 juillet, 22 votes sanction le 9 septembre … « Je ne pouvais pas continuer à rester à la tête d’une assemblée qui ne partage plus les valeurs qui sont les miennes », conclut le maire démissionnaire. On défendait une autre vision. On aurait voulu montrer que c’était possible. On n’a pas pu, c’est dommage pour les Romarimontains ». « Une instrumentalisation sur fond de vengeance, déplore Christian Schulmeyer. Ils ont tué dans l’oeuf l’espoir des Romarimontains de dialoguer avec une liste plurielle ! »

Avec de l’ambition ou pas, c’est le même coût

Mikaël Marie-Saint-Germain revient sur le projet du stade qui a focalisé l’opposition. « Au début, Roger Durupt a porté le projet », souligne-t-il. « Les travaux d’entretien ne sont pas subventionnés alors que l’extension des couloirs est un projet structurant, complète Bernard Godfroy, donc on avait intérêt à faire plus puisque avec les aides, ça revenait au même coût ». Mais stade ou pas, le problème n’est plus là…

5 autres élus démissionnaires

5 autres élus démissionnent à la suite de Bernard Godfroy par loyauté. « Laissons les Romarimontains décider de ce qu’ils veulent pour leur ville. Ce serait mieux qu’ils retournent aux urnes, plutôt que de subir une désignation interne par les conseillers restants », déclare celui qui est encore le maire pour quelques jours et présidera son dernier conseil de communauté, mercredi. Ils ne donneront pas de consignes de vote. « Ce n’est pas notre façon de faire ». Pour l’instant, ils veulent digérer avant de parler d’avenir. Jérôme Gallaire, dont c’était la première expérience de la vie politique se dit « dégoûté ».

B.Boulay

Journaliste, c'est mon job ! J'aime les rencontres qu'il suscite, la diversité des milieux où il nous mène, les enjeux qu'il explore. J'apprécie le jeu de fil de fériste de l'éthique, qui parfois nous complique bien la vie... Après plus de 15 ans d’actualités locales, ACTU 88 est né. L’essentiel en toute simplicité. ACTU 88, c’est un journal indépendant, une aventure, un regard. C’est l’histoire d’hommes et de femmes qui donnent du sens à des projets. C’est la vie d’un territoire face aux enjeux de l’avenir. Faites-en un favori et contactez-moi ! ACTU 88 sera ce que vous en ferez ...

Articles similaires

Voir Aussi
Fermer
Bouton retour en haut de la page