Actualités

Saint-Dié-des vosges -Les opposants au compteur Linky se mobilisent !

Alors qu’Enedis fait installer les premiers compteurs Linky dans la ville, 120 manifestants ont clairement dit qu’ils n’en voulaient pas ! A l’initiative de Stop Linky 88, ils revendiquent le droit de choisir et de refuser ce fameux compteur qu’on leur impose.

Les opposants lui reprochent une « atteinte à la santé, atteinte aux libertés, atteinte à l’environnement et atteinte au porte-monnaie« . « Si vous laissez Enedis vous installer ce compteur, vous aurez un rayonnement peu puissant, moins puissant que vos téléphones portables c’est vrai, mais qui courra partout dans les câbles électriques et appareils électriques de votre logement, dénonce Dominique Humbert de Stop Linky 88. Le Centre international de recherche sur le Cancer (CIRC) qui dépend de l’OMS reconnait aux radiofréquences du courant porteur en ligne, un caractère potentiellement cancérigène « .

CPL interdit à l’aéroport du Luxembourg

Le CPL génère assez de perturbations électromagnétiques (sur les communications ondes courtes) pour être interdit à l’aéroport du Luxembourg et dans tous les sites militaires de l’OTAN. La Suisse, la Suède, et la Norvège en ont  réglementé l’utilisation. Cette technologie est même parfois interdite dans les écoles et les hôpitaux. En France pour l’instant, il n’est pas réglementé, mais les radio amateurs ont mesuré qu’une simple installation CPL (entre 63 et 95 mégahertz pour le Linky en CPL g3) émet des ondes radio largement plus puissantes que ce qui est légal et autorisé pour la santé avec un émetteur radio.

Une forme d’espionnage

Le 2e point qui fait bondir les opposants à Linky est le big Business, c’est à dire la collecte des données sur l’heure de déclenchement de votre cafetière ou de votre machine à laver (ce qui pour eux s’apparente à une forme d’espionnage). Enedis possèdera vos données de consommation indépendamment de votre volonté et elle pourra les vendre sans votre accord. « Un marché de milliards de dollars sur votre dos ».

Ça va coûter 7 milliards d’€

« 81 millions de compteurs (eau, gaz et électricité) vont être détruits alors qu’ils pourraient encore fonctionner, explique Dominique Humbert. On vous dit qu’on va les recycler, mais la durée de ces compteurs est de 20 à 30 ans alors que le directeur national d’Enedis a avoué que celle des compteurs Linky était de 5 à 7 ans. Donc à peine Enedis aura-t-elle fini d’installer les nouveaux compteurs qu’il faudra déjà les changer ! La plupart ne sont d’ailleurs pas recyclables … et ça va coûter 7 milliards d’€ ! »

Vous allez payer plus cher !

Le système est calculé en kilovoltampères au lieu des kilowattheure et ce n’est pas à votre avantage. « Quand vous serez 5 minutes en surconsommation par rapport à la puissance prévue dans votre contrat, tout disjonctera aussitôt, poursuit Dominique Humbert. Vous serez « obligé » de prendre un contrat d’une puissance supérieure et vous paierez plus cher« . Au Quebec et en Espagne, toutes les factures ont été supérieures depuis l’installation des compteurs.

Vous pouvez refuser !

« Personne ne peut vous obliger à accepter le compteur ! » martèle Stop Linky. Les compteurs sont souvent en intérieur, vous pouvez en refuser l’accès. Enedis a confié que si elle n’atteignait pas 80% des compteurs installés, l’entreprise serait amenée à abandonner, insiste Stop Linky 88, on va se débrouiller pour arriver à ces 20% d’opposition. Si vos compteurs sont en extérieur, mettez une voiture devant pour bloquer les portes ».

Gérer ce n’est pas être propriétaire

« Enedis est autorisé à installer les compteurs, ça ne veut pas dire que vous êtes obligés de les accepter ! Déléguer la gestion, n’est pas donner la propriété des compteurs à Enedis. Enedis fait pression sur vous, sur les élus et sur les conseils qui ont voté contre, parce que c’est son intérêt et son profit, mais résistez ! Et si des compteurs sont déjà posés à Saint-Dié, ils ne sont pas encore communicants ». 5 communes ont pris des délibérations dans les Vosges, d’autres sont en réflexion.

Et 6€/mois d’assurance obligatoire

Une habitante explique que puisqu’on avait posé un compteur Linky dans son immeuble, elle a voulu prendre un abonnement. « En plus du service, témoigne-t-elle, vous devez prendre une assurance obligatoire de 6€ par mois, parce qu’aucune assurance ne veut assurer les dégâts causés par les ondes électromagnétiques, il faut le savoir ! » . Les personnes qui veulent refuser peuvent envoyer une lettre recommandée de refus (modèle sur le site : www.stoplinky.fr) et un courrier à leurs élus pour leur demander de prendre leurs responsabilités. « Les conséquences sont de leur responsabilité ! », conclut Dominique Humbert.

 

B.Boulay

Journaliste, c'est mon job ! J'aime les rencontres qu'il suscite, la diversité des milieux où il nous mène, les enjeux qu'il explore. J'apprécie le jeu de fil de fériste de l'éthique, qui parfois nous complique bien la vie... Après plus de 15 ans d’actualités locales, ACTU 88 est né. L’essentiel en toute simplicité. ACTU 88, c’est un journal indépendant, une aventure, un regard. C’est l’histoire d’hommes et de femmes qui donnent du sens à des projets. C’est la vie d’un territoire face aux enjeux de l’avenir. Faites-en un favori et contactez-moi ! ACTU 88 sera ce que vous en ferez ...

Articles similaires

Voir Aussi
Fermer
Bouton retour en haut de la page