Saint-Pierremont – Non à la fermeture d’une classe !

Parents et élus sont en colère ! Ils ne veulent pas de cette fermeture de classe, qui remet en cause le projet de regroupement scolaire sur un seul site à Domptail. Ils étaient dans la rue avec les enfants pour dire Non !

Les élus avait rencontre l’inspecteur de l’académie Léon Folk qui leur avait assuré qu’ils n’avaient rien à craindre, puisqu’ils travaillaient à rassembler les classes sur un seul site à Domptail. « On a eu un courrier disant que puisque nous nous engagions à regrouper et à rendre notre situation pérenne, il n’y aurait pas de fermeture, s’insurge Michel Jacquot, maire de Domptail. Quinze jours plus tard, on nous annonce une fermeture potentielle à la rentrée de septembre 2016″. Le revirement ne passe pas !

17 enfants de Xaffevillers veulent aller à Roville-aux-Chênes

Le problème viendrait de 17 familles qui ont leur enfant à Xaffevillers et souhaitent les scolariser à Roville-aux-Chênes. La classe ne comporterait alors plus que 10 élèves. « Je crois que c’est un problème de cantine qu’ils ne trouvaient pas bonne, explique Michel Jacquot, mais on a changé de prestataire. Avant on avait une liaison froide. On amenait les plats froids et ils étaient réchauffés. Maintenant, on a un traiteur local, qui amène les plats juste avant midi. C’est meilleur, plus sain et moins cher ! On a d’ailleurs doubler les effectifs qui mangent à la cantine ».

Un projet de regroupement unique à Domptail pour 2017

Le regroupement pédagogique concerne 5 communes :  Ménarmont, Doncières, Xaffevillers, Domptail et Saint-Pierremont. Il existe depuis 1985. La maternelle, le CP et une partie des CE1 sont à Domptail. Les CE1-CE2 sont à Saint-Pierremont et les CM1-CM2 à Xaffevillers. Les classes sont actuellement de 26 à 27 élèves. Le projet était de regrouper toutes les classes sur la communes de Domptail. Ce qui diminue également le coût du transport scolaire puisque tous les enfants de chaque village iraient à Domptail.

Ce changement de dernière minute nous énerve !

« La suppression d’une classe remet en cause le projet de regroupement, s’insurge Michel Dupays, maire de Saint-Pierremont.  Et ce changement de dernière minute, alors que l’on nous avait assuré du contraire, nous énerve ! ». C’est aussi l’avis de Denis Forterre, maire de Doncières, de Véronique Mougenot adjointe de Domptail et de Fabrice Babel conseiller de Saint-Pierremont. Si tout le monde comprend qu’une classe isolée puisse concentrer les réticences, personne ne comprend qu’on leur supprime une classe alors qu’ils travaillent à mettre en place un regroupement sur un seul site.

Touche pas à ma classe !

« Personne ne nous aide à installer ce regroupement, déplore Michel Jacquot. Personne ne nous dit comment faire. Le directeur de l’Inspection académique nous avait dit qu’il soutenait le projet et on nous tire dans le dos alors que les parents de Xaffevillers n’ont pas encore pris leur décision« .  Un peu plus de 140 personnes protestaient contre ce double langage. C’était presque tout le groupement ! Et ils disent clairement : Touche pas à ma classe !

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page