Sécurité – Les opérations anti-vol de carburant se renforcent

On observe depuis quelques temps, une recrudescence des vols de carburant. Le nombre d’affaires a été multiplié par 3 en 2013 et semble parti pour doubler en 2014. Les forces de l’ordre ont décidé d’y mettre le paquet. Le préfet, Gilbert Payet et Marie-Claude Lambert, sous-préfète de Neufchâteau ont intégré les équipes ce mercredi soir sur les aires d’autoroute.

23400 litres de carburant volés en 2013 pour 30 000€ et déjà 16 000€ en 4 mois, le préfet voit rouge ! Il a mis en alerte les équipes de gendarmerie et les opérations de surveillance se multiplient.

Quand le chauffeur dort vers 2h ou 3h

« Le mode opératoire est souvent le même, explique Gilbert Payet. Les vols ont lieu vers 2h ou 3h du matin, quand le chauffeur dort dans sa cabine. Les voleurs ont des pompes puissantes et peuvent transférer 800 litres en 10 minutes. Ils n’hésitent pas à répéter l’opération 4 à 5 fois sur la même station.

Une vraie station mobile détruite fin mars

Un camion roumain spécialisé dans le siphonnage des réservoirs des poids lourds avec 2 énormes cuves, a été saisi et détruit le 27 mars.  C’était une vraie station mobile ! « L’engin avait été signalé dans 17 procédures« , détaille Gilbert Payet.

2 équipes de Roumains interpellées

Quelques semaines plus tard, 2 équipes de 2 Roumains étaient interpellées, le 8 avril sur les aires de Robécourt et Sandaucourt. Ils n’ont pas eu de mal à avouer que tous leurs camions étaient équipés de pompe et tuyaux « pour se dépanner« .  « Trouver du matériel n’est donc pas une preuve, en déduit le préfet, il faut les prendre en flagrant délit« .

Pas fait le plein depuis 1 mois !

Après cette « prise », il y a eu une accalmie d’une quinzaine de jours et mardi matin, nouvelle interpellation. « Une personne qui a reconnu qu’elle n’avait pas fait le plein depuis un mois. Les transporteurs roumains ont une somme en liquide pour payer leur voyage, carburant compris. Mais s’ils le trouvent ailleurs et gratuitement, ils peuvent garder ce qui est économisé ». Le vol de carburant devient alors une véritable organisation. »Il ne s’agit pas seulement de gens qui saisissent une opportunité ! » , insiste le préfet.

A  nous de nous montrer réactifs !

Les voleurs s’attaquent de préférence à des camions étrangers et plutôt dans le sens Nord-Sud, Nancy-Dijon. « Ils sont réactifs , imaginatifs, relève le préfet. A nous de montrer qu’on l’est aussi !« .

Surveillances et planques renforcées

3 équipes sont engagées. Une équipe en tenue de camouflage qui prend un point d’observation et font de la surveillance. Une équipe en civil qui se déplace discrètement et une équipe en uniforme clairement identifiée qui n’intervient que pour les interpellations. Les surveillances et les planques sont renforcées.

Prévenir les risques

Parallèlement, des flyers sont distribués aux chauffeurs pour prévenir les risques de vol. Et les échanges d’informations entre les régions seront améliorées. Le filet se resserre ! La traque s’affine…

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page