Sillon lorrain – Les maires veulent choisir eux-mêmes leur capitale

Le périmètre de la nouvelle région « Alsace-Lorraine- Champagne-Ardenne » est acté pour une fusion effective au 1er janvier 2016. Mais les élus protestent. Pas question qu’on décide pour eux que Strasbourg sera la capitale et attention à répartir les directions des services de l’État de manière équilibrées sur  les différents pôles de ce nouveau territoire.

Les Alsaciens ont obtenu en échange de leur acceptation de la nouvelle grande région Est, que Strasbourg devienne la capitale.

Insupportable !

Mais ça ne passe pas auprès des maires et présidents d’agglomération de Lorraine et de Champagne-Ardenne. Ils protestent dans une tribune contre la méthode « jugée absolument insupportable » . »La question n’est pas : Strasbourg ou pas Strasbourg, mais  c’est le manque de concertation avec les élus de la nouvelle région et le fait  que ce soit imposé par voie législative ».

L’enjeu : parvenir à une répartition équitable

L’enjeu pour le nouveau territoire est de taille, c’est de trouver une répartition équitable des différentes institutions et directions régionales des services de l’État (Agence régionale de Santé, Direction régionale des Finances publiques, rectorat ou chambre régionale des comptes, etc…) au niveau des 3 nouveaux pôles urbains : Châlons–Epernay-Reims ; Metz-Nancy-Thionville-Epinal et Strasbourg-Mulhouse.

Attention a ne pas déséquilibrer les économies locales

il faut trouver entre ces territoires et l’Etat un point d’équilibre cohérent, pour que la fusion ne déstabilise pas les économies locales.

Rencontre dès le 1er trimestre

Le Pole Métropolitain européen du Sillon Lorrain propose d’établir les partenariats avec les territoires associés (Vittel, Commercy, Remiremont, Pont-à-Mousson) et les partenaires transfrontaliers (Luxembourg, Sarrebruck, Trèves, Walonnie, Rhénanie-Palatinat jusqu’à la Suisse) et de lancer dès le 1er trimestre 2015, la réflexion sur la future organisation.

 

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page