Actualités

Tribunal – 4 magistrates installées !

Avec 4 départs et 3 arrivées pour les juges, le compte n’y est pas mais la cour de Nancy compléte la donne en cédant une magistrate à titre temporaire. Le TGI d’Épinal termine l’année avec 5 nouveaux visages, 4 magistrats et une greffière !

Le procureur a ouvert l’audience par une allusion à la réforme du statut du parquet qui remet en cause l’indépendance du parquet aujourd’hui lié au ministère de la justice et au gouvernement. L’USM, principal syndicat de la magistrature, a soulevé la question de la compatibilité des magistrats du parquet avec l’article 64 de la Constitution, qui garantit l’indépendance de l’autorité judiciaire et l’article 16 de la Déclaration des droits de l’homme sur la séparation des pouvoirs. L’avenir du parquet va être lié à l’évolution de ce statut.

Une nouvelle substitut du procureur, Lucile Bancarel

Pour Épinal, en mai 2012, le procureur dénonçait un parquet sous dimensionné avec 6 magistrats. En 2014, il en demandait 7 et tourne depuis quelques années à effectif constant mais avec une magistrate à titre temporaire placée par la Cour de Nancy. Alice Mazière, substitut du procureur a quitté Épinal cet été pour le TGI d’Aix-en-Provence. Elle sera remplacée par Lucile Bancarel qui arrive du TGI de Sarreguemines. « Vous intégrez un parquet soudé », fait remarquer Étienne Manteaux.

3 nouvelles juges

4 départs , Thibaut Le Friant et Constance Dauce tous 2 partis pour Cayenne, Laurence Lebon-Pradat pour Nancy et Laetitia Saillol pour la Rochelle, pour 3 arrivées ! Sophie Chodron de Courcel qui vient de la cour d’appel de Chambery succède à Thibaut le Friant,  Agnès Faraldo formée à la fois à l’investigation et à la rédaction prend son premier poste de juge et Évelyne Ohnimus, magistrat à titre temporaire, vient compléter l’équipe. Sandra Vogel devient greffière. 5 nouveaux visages, 5 femmes, la féminisation se poursuit !

Il a fallu se serrer la ceinture, mais … au chaud !

Une audience de rentrée qui s’est déroulée dans un tribunal désormais bien chauffé, puisque le réseau de chaleur est entré en fonction le 14 septembre, ouvrant tous les espoirs de concilier confort et économie. Ce qui ne sera pas du luxe, puisque les mesures de restrictions ont imposé au tribunal d’Épinal de supprimer les rafraichissements offerts à la suite de la cérémonie, faute de moyens ! Mais Jean-Baptiste Haquet, le président tient à rassurer ses partenaires, à la prochaine audience, ce temps de convivialité retrouvera sa place !

B.Boulay

Journaliste, c'est mon job ! J'aime les rencontres qu'il suscite, la diversité des milieux où il nous mène, les enjeux qu'il explore. J'apprécie le jeu de fil de fériste de l'éthique, qui parfois nous complique bien la vie... Après plus de 15 ans d’actualités locales, ACTU 88 est né. L’essentiel en toute simplicité. ACTU 88, c’est un journal indépendant, une aventure, un regard. C’est l’histoire d’hommes et de femmes qui donnent du sens à des projets. C’est la vie d’un territoire face aux enjeux de l’avenir. Faites-en un favori et contactez-moi ! ACTU 88 sera ce que vous en ferez ...

Articles similaires

Voir Aussi
Fermer
Bouton retour en haut de la page