Vincent Berton clôt son odyssée vosgienne

Hier soir en préfecture,  Vincent Berton prenait congé des Vosges, avant de rejoindre les contrées du Sud. L’occasion d’en brosser une esquisse personnalisée et d’échanger une dernière fois avec ses relations vosgiennes.

« Ce n’est pas la 1ère fois que nous travaillons ensemble. J’ai eu la chance d’accueillir Vincent Berton, qui était nommé directeur de cabinet du préfet de Haute-Corse. Nous avons dû y gérer quelques actes de pirateries de marins félons et lutter contre des incendiaires qui brûlaient la forêt corse », se souvient Gilbert Payet, préfet des Vosges.

Qu’il tienne la boutique

Il rend hommage à l’engagement et la loyauté du secrétaire général,  valorise son sens du service public et des relations humaines. « Ce qu’un préfet attend de son secrétaire, c’est qu’il tienne la boutique, pour qu’il puisse s’occuper de grandes choses, détaille Gilbert Payet. C’est une mission d’envergure et Vincent Berton a fait preuve d’un vrai sens du dialogue social ».

Marseille, on en parle plus que la Corse !

« En août, il a pris des congés et j’ai redécouvert cette réalité dont je suis préservé»,plaisante encore le préfet, avant de glisser qu’en 6 mois de présence dans les Vosges, ses collaborateurs s’en vont les uns après les autres !

Vincent Berton part pour Marseille et la région PACA, un poste qui promet d’être délicat. « On en parle plus que la Corse », remarque encore le préfet.

Un territoire qui a une histoire

Vincent Berton emmène le souvenir des Vosges, « Un territoire qui a une histoire, une mémoire faite de souffrance et de passés plus glorieux. Les Vosges ont une singularité liée à la ruralité. Je suis en admiration, poursuit-il, devant les élus des Hautes Vosges, qui se battent bec et ongles pour développer l’attractivité de leur territoire ».

Un département attachant

C’est « robustesse », qu’il retient pour caractériser le personnel de la préfecture.  Vincent Berton n’oubliera pas les conseils percutants du président Poncelet, ni le dynamisme de Michel Heinrich pour faire vivre l’agglomération. « Les Vosges comptent de très belles entreprises humaines comme le théâtre du peuple de Bussang, des entreprises économiques dans le textile, la métallurgie et le papier, le tourisme ou l’agriculture. Les Vosges ne sont pas un département facile à administrer, mais c’est un département attachant ».

Ambassadeur des Vosges dans le sud

Vincent Berton part comme tous ceux qui sont passés par les Vosges en tant qu’Ambassadeur de ce territoire.

 

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page