Agriculture – La chambre s’éclate en 3 pôles locaux

Face à la régionalisation, la Chambre d’agriculture change de cap. Elle se définit en 3 pôles, Centre, Est, et Ouest pour plus de proximité. Sur chaque pôle une équipe pluridisciplinaire qui couvre l’ensemble des métiers et est prête à travailler avec les élus. « Une révolution ! » commente Jérôme Mathieu qui s’appliquera au 1er janvier 2016.

Cette nouvelle organisation va permettre plus d’implication locale.

3 Pôles locaux

Le conseil individuel et collectif se rapproche de l’agriculteur, des propriétaires forestiers et des collectivités. Cette proximité permettra de privilégier les intérêts locaux et l’animation du territoire. L’identité vosgienne pourra s’affirmer et tenir sa place dans la grande Région. Le Pôle Ouest sera à Neufchâteau. Le Pôle Centre restera à Épinal et le Pôle Est regroupera l’agriculture de montagne. Le bâtiment se situera dans un rayon de 20 km autour de Gérardmer.

5 marchés

Pour les salariés, la transversalité permet d’aborder les projets avec toutes les expertises et offre de mieux faire jouer les synergies. Chaque pôle travaillera désormais autour de 5 marchés : l’entreprise (7 conseillers dont un à la Région), l’élevage, (16 conseillers dont 2 techniciennes lait régionalisées),  l’agroenvironnement (9 conseillers), la forêt ( 7 conseillers dont 2 à la Région) et le développement local (11 conseillers). Chaque salarié a formulé ses voeux de rattachement à un pôle.

Un budget 2016 en hausse de 4,4%

Le budget 2015 a été adopté (7,5M€). Il prend en compte les 4M€ de dépenses sur le bâtiment d’Épinal qui sera démoli et reconstruit et les 250 000€ de renovation du bâtiment de Neufchâteau. Mais il manque encore 900 000€ à trouver, puisque la participation de l’État n’a pas rendu à la Chambre d’agriculture l’intégralité du fonds prélevé. Dans la foulée, le budget 2016 a été soumis au débat. Il s’élève à 7, 8M€ en augmentation de 4,4% par rapport à celui de 2015. Les charges de personnel restent équivalentes et le fonctionnement est en légère baisse.

2 motions votées par la FDSEA et JA

Deux motions ont été votées, la première demande que l’aide soit de 5M€ comme annoncée et non de 4,3M€, la seconde demandent que les 255M€ restent dans le fonds de gestion des risques alors que la loi des finances prévoyait un prélèvement.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page