Concerts classiques – Le président dénonce le désengagement du Conseil général

En présentant la saison 2014-2015,  Jean-Paul Houvion, président,  l’avait mauvaise ! En avril, le conseil général annonçait qu’il se désengageait du partenariat. Un manque à gagner de 7000€. En juillet, il y a eu un rattrapage de  2000€ au titre du Pôle associatif. Un déclassement qui fait bondir Jean-Paul Houvion. Les concerts n’entrent plus dans la politique culturelle du département, mais sont relégués au niveau  associatif. Et ça, ça ne passe pas du tout !

Jean-Paul Houvion passionné est aux manettes depuis 15 ans et il a à coeur que tout fonctionne au mieux, une programmation de qualité, de grands artistes et des prix accessibles.

Objectif : 6000 auditeurs et 450 abonnements

Les concerts classiques rassemblent 5000 auditeurs par an et environ 400 abonnés. « Des personnes se désabonnent parce que l’âge ne leur permet plus de sortir le soir et il y a également chaque année des déménagements, mais dans l’ensemble, le public est fidélisé », remarque Jean-Paul Houvion. Pour cette édition, l’association ambitionne de passer le seuil des 6000 auditeurs et des 450 abonnements.

11 concerts en 2014, 9 en 2015 ?

11 concerts sont programmés, 7 à l’auditorium et 4 à la Rotonde. « Mais si l’équilibre financier est menacé, nous passerons à 9 concerts, car pour pouvoir payer les cachets nous devons avoir une trésorerie de 25 000€ », annonce Jean-Paul Houvion. Un équilibre menacé  par le désengagement du Conseil général qui apportait un financement de 7000€ au titre de sa politique culturelle. « En avril, on nous a annoncé que le conseil général mettait fin au partenariat, déplore le président. On a bougé, rencontré le président et les responsables ».

Sortis du Pôle culturel

« Et en juillet on nous annonçait une subvention de 2000€ au titre du pôle des associations. Ce qui signifie que la programmation des concerts classiques n’est plus considérée comme un spectacle culturel de qualité, mais comme une animation associative. Nous pourrions comprendre qu’on diminue le montant des subventions. Tout le monde a du mal. Mais qu’on nous sorte du pôle culture, c’est incompréhensible et inacceptable !« .

Orientation internationale

D’autant plus que la qualité de programmation est saluée par tous les mélomanes. Cette année, elle a une orientation internationale sans oublier les artistes régionaux. Chacun a bien conscience des prouesses que doit réaliser l’équipe de bénévoles pour faire venir dans les Vosges des artistes renommés à des tarifs qui restent abordables au plus grand nombre.  La place moyenne est de 30€.« Pour diminuer les frais, l’association optimise les passages, précise Jean-Paul Houvion, mais c’est vrai que les artistes des pays de l’Est sont moins chers. Il a fallu 3 ans de négociation pour parvenir à avoir Bertrand Chamayou ».

La culture n’est pas une variable d’ajustement

Les villes d’Épinal  (21000€ plus la mise à disposition d’installations scéniques pour 15 000 €) et de Chantraine( 2500€), le Conseil régional (22 000€ plus une subvention exceptionnelle pour le requiem de Verdi de 10 000€) continuent de participer largement  au financement des concerts classiques. « Il n’est pas question de faire de la culture, une variable d’ajustement« , assure Jean-Pierre Moinaux, vice-président à la région chargé de la culture.

L’oratorio de Bach en co-production

Depuis l’année dernière, l’association co-produit une oeuvre avec un partenaire. Cette année, ce sera l’oratorio de Bach avec Françoise Brunier, chefde choeur de ARS MUSICA de Nancy. A la Rotonde, l’association diffuse la finale du concours international de violon, qui ne pouvaient pas se passer à Mirecourt car la salle de spectacle n’était pas adaptée. On note également la présence de la jeune soliste française au Violoncelle, Olivia Gay dans le concert de l’orchestre de chambre de Jan Talich et de la soliste internationale Yedam Kim dans le concert de clôture.

Pour la tradition, 2 concerts festifs

Deux rituels incontournables, le concert de noël et l’apéritif du 15 février. « 2 concerts festifs et conviviaux qui permettent de sensibiliser un public qui ne vient pas d’habitude et de doubler les abonnements en 2013″, souligne le président. Enfin, 3 concerts seront hors abonnement, 2 à Chantraine par des professeurs du conservatoire de Nancy et le concert de Noël avec la Manecanterie Saint-Jean de Colmar à l’église Saint-Paul d’Épinal. Le concert qui ouvre la saison sera l’orchestre Colonne dirigé par Laurent Petitgirard. Une centaine de musiciens à la Rotonde à 16h pour interpréter a flûte enchantée de Mozart et Brahms.

depliant-saison-2014-2015

http://www.concerts-classiques-epinal.com/

 

 

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page