ActualitésPolitique

Conseil général : Un budget 2013 serré et pas de nouveaux grands chantiers !

Jeudi, les conseillers étaient réunis pour étudier le budget prévisionnel de 2013. Une session qui enterrait deux projets de partenariat public privé, devenus ingérables dans le contexte actuel et faisait ressortir bien des querelles intestines entre les « pour » et les « contre ».

 

Le budget 2013 pour le département s’élève à 447 M€, mais il enregistre une baisse des recettes de 5 M€, qui fait « hurler » le président, Christain Poncelet. Les Vosges jusque-là étaient considérées comme un département pauvre. Il bénéficiait donc d’une subvention de compensation alimentée par les départements « riches ». Or, un nouveau mode de calcul fait basculer le département à 1 € près dans les départements « riches ». Il perd donc cette compensation et le perte s’élève à 5 M€ et se retrouve en position d’aider les autres.

Moratoire

Pas question de subir sans rien tenter, surtout quand les entreprises ferment les unes après les autres. Christian Poncelet a mobilisé tous les départements qui se trouvaient dans une situation équivalente, une vingtaine dont la Corrèze !  Ensemble, ils ont présenté un moratoire au gouvernement pour que cette mesure ne soit pas appliquée sans que les conséquences aient été évaluées. Le département espèrent  donc que cette année encore, les Vosges pourront bénéficier de ces 5,4M€. Ce qui combiné à une légère augmentation des taxes de 2,8 M€ permettrait de boucler le budget 2013.

Les recettes prévues aujourd’hui se montent à 366 M€.

Les dépenses  atteignent 374 M€

Les dépenses de l’aide sociale sont en augmentation de 4,2%. Elles passent d’un peu plus  de 146M€ à 150M€. L’accompagnement social est de 13,6M€. le conseil a choisi de maintenir la dotation aux collèges et CIO qui est de 6, 63M€ et le SDIS pour 15,15M€.

Le département assurera l’entretien des routes et de la patinoire pour 12,8M€ et les grosses réparations pour 20 M€. Il prévoit une enveloppe de 23, 54M€ pour les transport scolaires et interurbains.

Pas de nouveaux grands chantiers

Le département veut diminuer le montant de son emprunt comme il le fait depuis 2 ans. Pour 2013, il sera de 60M€. Les investissements seront limités à 108 M€. Les chantiers en cours seront terminés pour 7M€, mais aucun nouveau grand chantier ne sera financé en 2013. 25 petits chantiers de proximité seront malgré tout assurés pour 7,7 M€.

5,3M€ seront attribués à la première tranche de l’aménagement numérique, qui sera réalisé sur 5 ans après l’abandon d’un projet de partenariat public privé devenu impossible à assumer.

32M€ seront consacrés aux subventions d’équipement pour toutes les aides au développement, à l’innovation, à l’environnement, aux entreprises et au tourisme, mais aussi pour le sport, la culture, l’habitat des personnes âgées ou les projets sociaux.

Pour faire face à ses dépenses, le département stabilise sa dette, contient les charges de personnel et réduit ses dépenses d’organisation et d’intendance de 7%.

 

 

B.Boulay

Journaliste, c'est mon job ! J'aime les rencontres qu'il suscite, la diversité des milieux où il nous mène, les enjeux qu'il explore. J'apprécie le jeu de fil de fériste de l'éthique, qui parfois nous complique bien la vie... Après plus de 15 ans d’actualités locales, ACTU 88 est né. L’essentiel en toute simplicité. ACTU 88, c’est un journal indépendant, une aventure, un regard. C’est l’histoire d’hommes et de femmes qui donnent du sens à des projets. C’est la vie d’un territoire face aux enjeux de l’avenir. Faites-en un favori et contactez-moi ! ACTU 88 sera ce que vous en ferez ...

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page