Coordination rurale – « On veut redevenir des paysans ! »

En soutien 0 leurs collègues qui manifestaient hier à Bruxelles, la Coordination rurale s’est installée sur le Pont Clémenceau à Épinal pour dire Stop ! Ras-le-Bol ! Marre de cette paperasse, d’être noyés sous des contraintes, des incohérences. On veut redevenir des paysans et vivre de notre métier !

« Nous voulons préserver la diversité des types d’exploitations agricoles, explique Dominique Humbert, président de la Coordination rurale 88. Nous ne voulons pas arriver au même système qu’aux États-Unis, où il ne reste que de très grosses fermes ou des très petites. Nous voulons garder des fermes à taille humaine« .

Une régulation avec des prix de seuil

Avec la confédération paysanne, ils ne veulent pas des accords transatlantiques. »On ne veut pas des traités de libre échange, on veut une régulation avec un prix de seuil et une taxe pour rééquilibrer les prix trop bas. » Ils ont signé une motion contre ces accords avec la Confédération paysanne. Avec eux également, ils demandent une aide pour les petits éleveurs qui ont moins de 10 vaches.

Moins de normes et plus de cohérence

Ils veulent moins de contraintes, moins de « paperasse » et plus de cohérence. « Qu’on ne nous oblige à semer ce qui ne va pas pousser! On passe notre temps à tracer tout ce qu’on fait, alors que les autres pays n’ont pas ce niveau d’exigence ».

Un système moins axé sur l’agrobusiness

« Dans les Vosges, les fermes ont hyper investi et les exploitants sont hyper endettés. Les paysans sont pris à la gorge, remarque encore Dominique Humbert. Ils ne peuvent plus en sortir. Nous voulons produire sereinement avec moins de normes et en gardant le bon goût du terroir. Nous voulons sortir du système bureaucratique européen, pour regagner la confiance des consommateurs. Il faut harmoniser les règles sanitaires, harmoniser les salaires sur les pays Européens pour une concurrence loyale. Nous voulons un autre système moins axé sur l’agrobusiness ! »

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page