David Cholez, Nîmes-Épinal en courant pour SOS Préma !

Relier Nîmes -Épinal en 10 jours, c’est le challenge relevé par David Cholez pour SOS Préma ! Il passait l’arrivée ce soir à 19h avec sa fille Anaïs au Centre hospitalier Émile Durkheim, où l’attendaient sa famille, des amis, des sportifs et des membres de cette association. Ce Vosgien espère que son exploit déclenchera des dons pour ouvrir une antenne SOS Préma à Nimes.

Il court, il court ce Vosgien d’origine, parti vivre dans un village Margue près de Nîmes. C’est là-bas que David Cholez est devenu papa de deux jumelles prématurées, dont l’une, Cloé est morte 7 semaines après sa naissance. Il a connu ce combat pour la vie. Anaïs, l’autre jumelle, vient d’avoir 6 ans en juillet. Il veut à son tour accompagner les parents qui se retrouvent face à cette expérience, et ont l’impression que le ciel leur tombe sur la tête.

720 km, la course pour la vie

Il a décidé d’ouvrir une antenne SOS Préma à Nîmes. (Cette association  accompagne les familles de prématurés) et de relever le défi de relier Nîmes à Épinal sa ville natale, 720 km en 10 jours. Ses voisins, Georges et Marité, en vacances au Tholy sont venus le féliciter. « Il est méritant, admire Marité. C’est courageux ce qu’il a fait« . Et d’ajouter : « Nous, on ne le voit jamais en voiture. Il est toujours à pied ou en vélo. » Sa maman est venue l’accueillir et son père le suit, très fiers tous les 2.

Des chaines de solidarité

David raconte les joies du périple, les rencontres de chaque jour, la chaîne de solidarité tout au long du parcours. Il est parti pour s’encombrer au minimum, juste une ceinture où il glisse de quoi boire et à manger pour tenir la distance, un peu en mode survie. Il s’était entraîné pendant 3 mois à partir avec le strict minimum. Mais famille et amis se chargent d’un sac pour qu’il puisse bénéficier d’un peu plus.

Relativiser les coups de mou

Il reconnait aussi quelques baisses de « mental », des « coups de mou » quand il pleut, « quand on n’a fait que 30 km et qu’il en reste encore plus ». Mais David Cholez fait aussitôt le parallèle avec ce que vivent des parents qui ont des enfants prématurés, des découragements, un combat permanent le stress, la douleur. « On passe tous par des moments où l’on n’a pas le choix, explique-t-il mais là, j’avais le choix. Ça fait relativiser ».

Des paysages et des rencontres

Le vécu ressort à chaque mot. « Mieux vaut le verre à moitié plein qu’à moitié vide ».La volonté, l’endurance, la détermination à atteindre l’objectif et à avancer, des qualités communes aux parents de prématurés et au coureur de fond. « Mes baisses de mental, je les gère et je les surmonte« , témoigne-t-il. Au début, j’étais trop concentré sur l’objectif et je n’ai pas assez profité des premiers jours. puis j’ai pris le temps de profiter du paysage et des rencontres ».

Partager

David Cholez était accompagné par le coureur Jean-François Bank. « J’ai saoulé mon acolyte parce que je répétais toujours « partager ». Facebook déteint !  « Je crois que c’est ma vision de la vie », confie-t-il. En tout cas, il partage son aventure sur sa page Facebook, et il veut partager son expérience avec d’autres parents, « parce que c’est ce qui m’a le plus manqué », en organisant des cafés parents.

Un hommage aux familles

Ses 565km courus sont à la fois un hommage à ces familles qui se battent pour la vie de leur enfant ( ou leurs enfants), un effort qui demande les mêmes qualités offensives et un exploit pour susciter des dons et accompagner cette nouvelle antenne de SOS Préma. Pour tenir la distance, il a choisi de manger correctement le soir et a choisi de raccourcir un peu le parcours prévu.

Super héros !

Les correspondants locaux d’Épinal, Strasbourg, et la fondatrice parisienne étaient venus accueillir leur héros. Un moment fort d’émotion ! D’ailleurs le petit Milo, fils prématuré de Myriam qui est la correspondante d’Épinal a remis à David un badge de super héros !

Une prise en charge à la hauteur

« La néopathologie est accouplé à une maternité 2B (permettant d’assurer en continu surveillance et soins spécialisés des nouveau-nés à risque) et une action comme celle-là témoigne de l’importance de ce service », commenteAndré Le Goff, directeur de l’hôpital, associé à l’opération.

 

 

 

720 km : Le marathon de la prématurité

David est Correspondant Local de l’association à Nîmes ; papa attentionné, passionné de course à pieds sur de très longues distance (plus de 100km !), il a décidé de relever un défi un peu fou pour rendre hommage aux parents et aux enfants qui se débattent dans le long tunnel de la prématurité : il va courir 720 km en 10 jours !
De part son expérience dans les courses de l’extrême qu’il pratique, et le parcours de sa famille à la naissance de ses jumelles, il compare de façon touchante la force de caractère, la volonté, et l’endurance que les parents se découvrent lors d’une naissance prématurée, avec celle des coureurs de longues distances.

Le départ de Nîmes est prévu le 30 juillet, et il arrivera à Épinal le 8 août. Pour en savoir plus , découvrir sa préparation, connaître les étapes de son parcours pour venir l’encourager s’il passe près de chez vous

– See more at: http://www.sosprema.com/2014/07/09/720-km-le-marathon-de-la-prematurite/#sthash.DAiYHVqg.dpuf

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page