Défis du bois – Des Tuttis modulars qui s’affirment !

A mi parcours, les Tutti modulars poussent bien. Ils ont eu ce qu’il leur fallait de pluie, depuis 2 jours, le soleil leur donne des ailes et les compagnons sont une valeur sûre ! Les petits habitacles commencent à montrer leur caractère et dans l’ensemble, les équipes sont assez fières de leur construction.

La pluie du démarrage a obligé les équipes à travailler en atelier. Elles ont donc poussé au maximum la préfabrication. Du coup, tout s’orchestre beaucoup plus vite et plus sereinement. « Le montage a été bien anticipé et les constructions gagnent en qualité, observe Pascal Triboulot, très fier de cette édition. On a failli ne pas les faire, donc pour moi, le résultat est inespéré et ça suscite des projets qu’on n’aurait pas imaginés avec de nouveaux partenaires pour l’année prochaine ».

Un compagnon, une vraie valeur ajoutée !

Un petit drone survole le chantier et renvoie des images spontanées. Toutes les équipes soulèvent la difficulté de travailler à distance et en virtuelle et saluent l’entrée d’un compagnon par équipe. Pour toutes, c’est une vraie valeur ajoutée ! « Ils anticipent les problèmes, ce qui fait que quand on passe à la phase assemblage, tout fonctionne ! Sans les compagnons qui ont la maîtrise technique, on n’aurait jamais pu obtenir un tel résultat !« .

Des structures bien avancées

Les Et’Halle sont contents de leur oeuvre et puisqu’ils en ont le temps, ils vont soigner le bardage pour un esthétisme et une finition plus aboutie. A coté, la structure de l’habitacle tente est bien avancé. Ils sont en train de caler avec un compagnon zingueur, la partie ondulée de leur rideau et de voir comment faire les jointures. Le zinc sera posé ce soir et le résultat les intrigue …

Juste l’étanchéité à l’eau

A la tablée champêtre, on parle étanchéité entre les différentes matières. Là encore, le compagnon fait merveille ! La lisière se focalise sur ses jeux de lumière et de matériaux. L’entreprise Martin leur a donné des poutres en I qui met en valeur cette matière, mais pour aller plus vite, ils ont décidé de peindre le bois pour accentuer les contrastes et les réflections.

Attention au poids !

Beaucoup de précisions au millimètre près pour installer l’arborescence de la structure interne du bosquet. Aucune des arcades n’est semblable à une autre. Et le bardage posé en diagonale pour évoquer l’ouverture des branches, demandera  encore de la rigueur technique. L’ouvreuse a dû prévoir une cure d’amaigrissement car la barre en Aluminium qui permet de faire coulisser les portes est déjà fort lourde. Ils ont affiné les structures intérieures et finalement, le résultat est plus épuré.

Que d’angles !

Quant à D’accor’Léon, ils se battent avec les nombreux angles de leurs parois, qui ne sont pas faciles à faire, mais le plus dur est fait. En tout cas, même s’ils travaillent beaucoup, il n’y a pas de panique à bord de cette édition. Et tous trouvent passionnant de voir s’élever en réel ce qu’ils ont imaginé virtuellement !`

http://www.actu88.fr/defis-du-bois-2016-ce-sera-tutti-modular/

 

 

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page