Egalité Hommes-Femmes – Dis maman, c’est encore loin l’Amérique ?

Le Club des femmes entrepreneures rencontrait ce matin, le préfet, Jean-Pierre Cazenave-Lacrouts et la sous préfète de Neufchâteau, Marie-Claude Lambert à l’occasion de la journée des droits des femmes. Travailler fait partie du quotidien, mais être une femme libérée, ce n’est pas si facile !

Aujourd’hui, les femmes peuvent créer leur affaire. Elles ont le plaisir de travailler, et comme le fait remarquer le préfet, « les discussions débattent d’un travail salarié ou d’une affaire à son propre compte, c’est la preuve que le travail de la femme est acquis ». D’un autre coté, autour de la table, il n’y a que des femmes entrepreneures !

Femmes chefs d’entreprise, ça existe !

Isabelle Colin a réuni quelques femmes chefs d’entreprise de la CGPME : « Nous avons relancé le club des femmes entrepreneurs à la CGPME pour montrer que créer son activité, c’est possible et que les femmes ont de très bonnes idées pour faire évoluer les choses« .

Métiers ouverts, oui mais …

De plus en plus, les femmes investissent les divers métiers et y réussissent plutôt bien, mais Carole Thévenin direcévoque aussi ces femmes chargée de famille, qui ne parviennent pas à trouver de travail dans le bâtiment, parce que ça n’est pas encore vraiment passé dans les moeurs ! Stéphanie Guidi met sur la table ses déménagements successifs, qui l’ont obligée à  s’adapter. Aujourd’hui encore, c’est souvent la femme qui abandonne sa carrière ou la gère cahin-caha, en fonction des impératifs professionnels de leur mari.

Journées doubles toujours

C’est encore la femme qui sécurise les enfants, essaie d’aller les chercher à l’école et d’assister à la démonstration sportive ! C’est toujours la femme qui se débrouille pour gérer famille et travail et assume des journées doubles. Et il faut encore dire au papa d’aller chercher les enfants, sinon ça ne lui vient même pas à l’esprit ! Donc, l’égalité, c’est clair, on n’y est pas ! Mais les mentalités évoluent.

Les stéréotypes ont la vie dure …

Les hommes prennent de plus en plus part à l’éducation des enfants et aux tâches ménagères. Il ne faut désespérer de rien ! Les femmes prennent de l’assurance, mais le « suis-je à la hauteur ? » revient comme un leitmotiv … éducation oblige ! Les stéréotypes ont la vie dure … Les hommes élevés en gagneur, ne se posent même pas la question ! Il faudra sûrement encore des années d’éducation avant de gagner encore un peu plus vers l’égalité.

Patron, un double !

Mais quand les femmes présentes se félicitent de pouvoir combiner le temps passé avec leurs enfants et leurs obligations professionnelles, quitte à travailler tard le soir, est-ce vraiment ça, l’égalité ? Ça  relève plus du Superwoman ! Dans le quotidien, c’est encore aux femmes d’arriver à caser les maternités entre 2 décisions de haut vol et ce n’est pas si rare de s’entendre demander à voir « Le » patron quand une femme est aux commandes.

Les carrières progressent peu …

Aujourd’hui, les femmes dans leur profession, se heurtent aux mêmes obstacles que les hommes. Mais les écarts entre les salaires n’évoluent pas, et surtout, les carrières des femmes progressent peu. Peu de femmes sont au pouvoir et peu d’entre elles occupent une place politique décisionnelle. Si les femmes ont de l’ambition, peut-être ne sont-elles pas prête à atteindre les sommets à n’importe quel prix …

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page