Emploi avenir – Les stations de ski y trouvent leur compte !

Mercredi matin, le préfet, Gilbert Payet, était à la neige, pour signer une convention pour 5 emplois d’avenir cette année sur le domaine skiable des Vosges. C’est la 3e en France, après la Savoie et la Haute Savoie.

« Le domaine skiable, c’est 10 exploitants, qui emploient 50 permanents et 150 saisonniers, expliquent Jean-Yves Remy, président des domaines skiables des Vosges et directeur de la station Labellemontagne à La Bresse. Nous avons besoins de qualifier et de fidéliser notre personnel parce que les remontées mécaniques demandent une formation spécifique et un niveau élevé de qualification ».

Un vivier de personnes très qualifiées

D’où l’idée d’ouvrir une section de 15 personnes et de construire un programme de formation adaptée. « Notre objectif est de constituer un vivier de personnes très qualifiées pour remplacer les salariés sortants dans quelques années », annonce Jean-Yves Remy

5 jeunes en emploi avenir en 2015

Le domaine skiable s’engage à embaucher 5 jeunes en emplois avenir avant la fin de l’année. Parmi eux, Robin Remy et Benjamin Bruot signaient leur contrat ce matin. Robin Remy, 19 ans, habite La Bresse. Il vient de terminer un bac pro commerce.

Une vraie chance

« Je voulais travailler dès ma sortie, parce que l’école, c’est pas trop mon truc, confie-t-il. Je fais du ski depuis tout petit, alors ce poste c’est une occasion rêvée. J’avais passé un entretien et je n’avais pas été pris. Puis j’ai pu faire ce stage de 15 jours et ça s’est bien passé. Ce contrat, c’est une vraie chance ! ». Il intègre le service de la communication du groupe Labellemontagne.

800h de formation à Chambery

Benjamin Bruot, lui, sera affecté à la maintenance des remontées mécaniques après 1 CAP de mécanique et 2 ans de carrosserie. Il bénéficiera bientôt d’une formation de 800h à Chambéry. Pour lui aussi, ce contrat est inespéré … Les 2 premiers contrats sont des contrats de 3 ans. « L’élément fort des contrats d’avenir, c’est la formation de 850h », reconnaît, la référente Mission locale de Remiremont.

507 contrats d’avenir sur les Vosges en 2014

Dans les Vosges, 507 contrats d’emplois d’avenir ont été signés en 2014, 404 dans le secteur non marchands et 103 dans le secteur marchand. L’objectif, qui était de 435 contrats, est dépassé. En 2014, 31,3% des employeurs étaient des collectivités, 25,6% des associations et 18,1% des entreprises.

Objectifs dépassés

Les Vosges sont en tête pour le nombre de contrats aidés :  « Sur le département, tous les objectifs sont dépassés ! ».

 

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page