Actualités

Épinal – 150 personnes rassemblées en hommage à Jamal

150 personnes ont rendu un hommage à Jamal poignardé place d’Avrinsart le jeudi 23 mars après une partie de poker. Le coup de couteau avait touché l’aine et provoqué une hémorragie très rapide à laquelle Jamal Vidal n’a pas survécu.

Aujourd’hui, ses proches, ses amis, ses connaissance se souvenait de lui, ensemble dans cette marche blanche. « Il nous manque tellement, confie sa nièce. Il m’emmenait avec lui depuis que j’étais toute petite et même si j’avais grandi, il m’achetait toujours des bonbons ».

Que justice soit faite !

Je suis venue du Sud où j’habite maintenant, explique sa maman, digne avec toute la force de sa douleur. Nous voulons que justice soit faite, c’est tout, poursuit-elle, le regard au loin. Ce n’est pas un accident comme on veut le laisser croire, c’est un meurtre, d’autant plus qu’il a été frappé une fois que la lumière était éteinte ! On m’a volé mon fils. Il est parti et je ne le reverrai plus jamais ».

Un  brave gamin plutôt discret

Le papa vit toujours sur le quartier. « Comme je travaille, je ne le voyais pas beaucoup, mais il était calme, apprécié et respecté par tous ». « C’était un brave gamin …, complète sa mère. Il n’avait pas de différend avec les gens du quartier, il était même plutôt discret , il gardait tout pour lui. Ce jeune qui lui a donné le coup de couteau n’était pas son ami« . On sent que l’idée même lui répugne.

C’est un meurtre, pas un accident !

« Si quelqu’un se trimballe avec un couteau, ce n’est pas un accident ! », répète le père. La famille veut que ce jeune paie pour ce qu’il a fait. Elle s’est portée partie civile par l’intermédiaire de Maitre Welzer et Maitre Rémi Stephan. L’auteur du coup de couteau est en prison en attendant de passer aux Assises et une instruction est en cours. Il faudra vraisemblablement environ un an et demi pour que le juge se prononce.

Tout commençait à s’organiser pour lui

« Il est parti alors que tout commençait à se mettre en place pour lui. Il n’avait pas encore de travail, mais il venait de prendre un appartement et il s’était inscrit au permis ». « Mais on ne décide pas quand tout s’arrête …« , laisse tomber le papa, Abdallah Mamdouh. Le 23 mars, ce n’est pas encore si loin et le temps n’a pas encore fait son travail de cicatrisation.

Un Adieu pour ses proches

« Jamal a été enterré selon les rites de la religion musulmane comme il l’aurait souhaité », explique sa maman qui elle est catholique. Mais en grandissant, Jamal s’était tourné vers la religion de son père. Cette marche est une forme d’Adieu. Elle s’est déroulée dans le calme et la dignité. Il faudra vivre désormais avec ses souvenirs. Jamal aurait eu 29 ans le 18 avril.

http://www.actu88.fr/epinal-une-partie-de-poker-tres-chere-payee/

 

 

B.Boulay

Journaliste, c'est mon job ! J'aime les rencontres qu'il suscite, la diversité des milieux où il nous mène, les enjeux qu'il explore. J'apprécie le jeu de fil de fériste de l'éthique, qui parfois nous complique bien la vie... Après plus de 15 ans d’actualités locales, ACTU 88 est né. L’essentiel en toute simplicité. ACTU 88, c’est un journal indépendant, une aventure, un regard. C’est l’histoire d’hommes et de femmes qui donnent du sens à des projets. C’est la vie d’un territoire face aux enjeux de l’avenir. Faites-en un favori et contactez-moi ! ACTU 88 sera ce que vous en ferez ...

Articles similaires

Voir Aussi
Fermer
Bouton retour en haut de la page