Épinal – L’Orchestre Symphonique du Conservatoire se dévergonde !

Mercredi, l’orchestre symphonique du Conservatoire Gauthier s’attachait à séduire son public.

Pascal Monlong, professeur de piano au Conservatoire, n’étant pas parvenu à obtenir la présence physique de son idole musicale Sting,  c’est la bande son de « Russians » qui a été diffusée  en introduction du titre de Prokofiev Romance. Une occasion de nous rappeler que les plus grands artistes rock doivent beaucoup à la musique classique.

Le barbu du pupitre

Le même Pascal Monlong avait du mal à dissimuler le plaisir qu’il prenait à diriger l’Orchestre, au nez et à la barbe des élèves du cours de chant lyrique regroupés à ses pieds. Ces derniers ont repris en coeur « Libiamo » de la Traviata avec des solistes puissants et clairs, très bien soutenus par les cordes et cuivres.

Le chant lyrique bien représenté

Sandra Dupont a arraché des larmes aux plus sensibles des anglicistes dans l’interprétation de la mort de Didon de Purcell  et le duo international  Xialong NIU et Gaetan LAQUIT s’est acquitté avec brio de leur extrait des « Pêcheurs de perles » de Georges Bizet, vantant l’amitié et l’amour.

Archi classique mais toujours séduisant

Après les thèmes de l’amour, de la mort et de la fête, à nouveau du Prokofiev avec  » Pierre et le Loup » , introduit et explicité par Damien GUEDON. Les percussions ont apporté la vigueur à l’enchantement des interprétations tout en finesse des animaux face au loup.

Le 21 juin aux Loges blanches

Galop d’essai pour l’orchestre puisque cette partie sera rejouée  devant les enfants des Loges Blanches  le jour de la fête de la musique. Une initiation enchanteresse à la musique classique pour des élèves qui n’ont pas souvent  l’occasion d’assister à des représentations symphoniques d’une telle qualité.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page