Actualités

Épinal – Visite des 4 chantiers de restructuration des écoles

Ce matin, le maire faisait la tournée des gros chantiers des écoles Ambrail, Paul Émile Victor, 149e RI et la loge blanche, pour s’assurer de l’avancée des travaux juste avant la rentrée. La ville a investi 858K€ pour 17 écoles, dont 464K€ de restructuration, 200K€ de sécurisation et 194K€ d’entretien.

L’école d’Ambrail subit un relooking complet extérieur et intérieur de ces vieux bâtiments qui date du début du XXe siècle. Les travaux sont étalés sur 2 ans. La 1ère phase se termine. Les façades ont été isolées et bardées de hêtre pour la maternelle, ravalées et repeintes pour l’élémentaire. Le bâtiment dispose désormais d’une rampe d’accès pour les personnes à mobilité réduite. La passerelle métallique, le portail et la vidéo surveillance seront posés pendant les vacances de la Toussaint.

Ambrail : la restructuration intérieure pour 2018

« Cette école enregistre une augmentation sensible de ses effectifs avec les lotissements de Laufrémont et elle avait besoin d ‘être complètement remise à neuf », commente le maire, Michel Heinrich. Cette année, les travaux s’élèvent à 300K€, mais il reste à venir en 2018, la partie la plus lourde de cette rénovation avec l’extension du restaurant dont la salle sera doublée, la restructuration et l’accessibilité intérieure (660K€). Mais la partie déjà réalisée change complètement l’allure des locaux avec des grandes baies vitrées et des façades colorées et bien isolées.

Paul-Émile Victor : Des sanitaires où il fera bon aller

A l’école Paul-Émile Victor, ce sont les sanitaires qui sont refaits à neuf et ça change vraiment tout. On aurait presque envie de s’y installer. Les travaux reviennent à 83,4K€. Mais ils se poursuivront en 2018 avec l’installation d’une cuisine au bout du restaurant scolaire et la réhabilitation du bâtiment comprenant l’isolation thermique et l’accessibilité (ascenseur et rampe d’accès) pour 300K€.

149e RI : un restaurant gourmand

Pour le groupe scolaire du 149e RI, c’est un restaurant scolaire qui a été déplacé et séparé en 2 salles distinctes, une pour la maternelle et une pour l’élémentaire, sur fonds de macarons et muffins ! Les travaux ont coûté 81K€. Enfin, un restaurant a été créé à la maternelle de la Loge blanche pour que les enfants n’aient plus à prendre le bus pour aller manger.

La Loge blanche : un restaurant sur place

« Souvent, les petits s’endormaient dans le bus, explique Ghislaine Jeandel-Jeanpierre. Il fallait les réveiller pour les remettre à la sieste, c’était aberrant ! ». Il a fallu réorganiser les ouvertures de cloisons, ce qui a vite chiffré, mais l’école a maintenant une belle petite salle de restauration avec une cuisine aux normes pour 82K€. Mais pas sûr que la ville arrive à assumer les projets annoncés car la communauté d’agglomération d’Épinal vient d’apprendre qu’elle perdra 1,4M€. « C’est autant de travaux en moins ! », prévient le maire également président de la communauté d’agglomération. Pour Épinal, la ville ne sait pas encore ce qui lui sera retirée.

 

B.Boulay

Journaliste, c'est mon job ! J'aime les rencontres qu'il suscite, la diversité des milieux où il nous mène, les enjeux qu'il explore. J'apprécie le jeu de fil de fériste de l'éthique, qui parfois nous complique bien la vie... Après plus de 15 ans d’actualités locales, ACTU 88 est né. L’essentiel en toute simplicité. ACTU 88, c’est un journal indépendant, une aventure, un regard. C’est l’histoire d’hommes et de femmes qui donnent du sens à des projets. C’est la vie d’un territoire face aux enjeux de l’avenir. Faites-en un favori et contactez-moi ! ACTU 88 sera ce que vous en ferez ...

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page