Actualités

Gestion des déchets – Le Smd devient EVODIA !

Le Smd (syndicat mixte de gestion des déchets) revoit sa communication. Il crée une marque et devient ÉVODIA (établissement vosgien d’optimisation des déchets par l’innovation et l’action). Une année marquée par le renouvellement de 2 gros contrats, l’usine d’incinération et le centre de tri.

2 contrats arrivent à échéance, celui de l’usine d’incinération de Rambervillers et celui du Centre de tri de Razimont. « A eux deux, ils représentent 24M€ sur les 27M€ de chiffre d’affaires« , précise Benoît Jourdain, président du Smd devenu Evodia.

Centre de tri

« Il faut moderniser le Centre de tri qui va rester dans les Vosges, parce que le recyclage des papiers et emballages, 17500 Tonnes, est fait à 71% par des entreprises vosgiennes : Sorela, Lucart, Norske Skog, O-I Manufacturing. Ce qui a permis de développer l’économie circulaire, sociale et solidaire sur le territoire« . Le candidat retenu devra anticiper l’extension du tri aux résines plastiques prévues pour 2020, ce qui fera 2000 tonnes supplémentaires. C’est un marché de 10 ans qui devrait être attribué pour l’été.

L’usine d’incinération

L’usine d’incinération  date de 1982. Elle a besoin d’une modernisation qui permette de meilleures performances environnementales pour rejeter moins  et chauffer plus. Elle sera dimensionnée pour le traitement de 77 000 tonnes par an au lieu des 95 000T actuelles.  » Le pari est de diminuer les déchets résiduels de 20 000 tonnes, soit 50kg /hab/an, annonce Benoît Jourdain.

Un investissement de 80M€

« Le projet de modernisation représente un investissement de 80 M€. C’est le budget du conseil départemental, ce n’est pas rien ! Mais il n’y aura pas de répercussion sur l’usager. Au contraire, comme l’usine sera plus performante, la tonne devarit passer de 8€ à 4€ ». 3 candidats ont répondu à l’appel d’offre. Le choix sera annoncé en avril. Evodia prévoit en même temps de mettre en place un petit réseau de chaleur de 5 à 6 gigaWh.

La 1ère déchèterie pour les professionnels  ouvrira cet été

La première déchèterie dédiée aux professionnels ouvrira ses portes cet été avec une plateforme de 1000m2 sur le secteur déodatien, qui pourra gérer plus de 20 catégories de déchets différents.

2150 emplois pour la gestion des déchets

Le budget de la gestion globale des déchets s’élève à 40M€ pour les 9 collectivités adhérentes, dont 52% d’ordures ménagères, 27% de déchèteries et 16% de recyclables. Une grande campagne de relance de la collecte de recyclables sera mise en place en Février pour relancer le tri qui s’essoufle un peu. La gestion des déchets génère 2150 emplois équivalent temps plein sur les Vosges.

Il y a encore des marges !

« Le coût de gestion des déchets par habitant a diminué de 1€ en 4 ans, alors qu’il augmente de 8€ au niveau national, mais on peut encore diminuer la part des déchets, déclare le président. La marge de manoeuvre dans la poubelle des ordures ménagère est de 23%. Il y a encore des emballages. Et si tout le monde triait parfaitement bien, on pourrait économiser 9M€ sur les 40M€ ».

http://www.actu88.fr/lusine-dincineration-chauffera-les-batiments-publics-de-rambervillers/

B.Boulay

Journaliste, c'est mon job ! J'aime les rencontres qu'il suscite, la diversité des milieux où il nous mène, les enjeux qu'il explore. J'apprécie le jeu de fil de fériste de l'éthique, qui parfois nous complique bien la vie... Après plus de 15 ans d’actualités locales, ACTU 88 est né. L’essentiel en toute simplicité. ACTU 88, c’est un journal indépendant, une aventure, un regard. C’est l’histoire d’hommes et de femmes qui donnent du sens à des projets. C’est la vie d’un territoire face aux enjeux de l’avenir. Faites-en un favori et contactez-moi ! ACTU 88 sera ce que vous en ferez ...

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page