Actualités

Mobilisation – Ils ont mal au climat !

Aujourd’hui, ils étaient une petite centaine avec des messages forts pour dire leur mal au climat et inciter les dirigeants au courage politique ! Il est urgent de changer de mode de vie et de production. « Il y a des solutions alternatives ! » insistent les associations de défense de l’environnement. Il faut juste vraiment s’y mettre ! Faites-le pour vos enfants et vos petits enfants !

Ils n’étaient pas très nombreux, c’est vrai, mais les messages d’interdiction de manifestation le week-end dernier et le report ont certainement déstabilisé la population. Et puis ce week-end, la mobilisation est sur tous les fronts social pour le Téléthon, festive pour la Saint-Nicolas et électorales ! Alors difficile d’être sur tous les fronts ! « L’important est de faire passer les messages et de les envoyer à qui de droit ! » affirme Jean-François Fleck de Vosges Nature Environnement.

L’action devra se poursuivre après la COP21

Mobilisation modeste donc mais messages forts et motivés. « L’action de la Coalition climat 88 va continuer après le 12 décembre, insiste-t-il. C’est après qu’il va falloir faire pression auprès des élus locaux pour qu’à leur niveau, ils prennent les bonnes décisions, les décisions responsables ». En clair, cet après-midi, c’est un message, après la COP21, ce sera l’action concrète.

Sortir d’un mode de vie responsable du réchauffement

« Ce qui est inquiétant, c’est l’ampleur du phénomène de dérèglement, poursuit le défenseur Nature Environnement. Si les gouvernements ne sont pas capables de prendre des mesures énergiques pour contenir le réchauffement à 2°C, ça va aller en s’aggravant. Il y a des solutions alternatives mais elles demandent de revoir nos compôrtements de vie, de consommation et de production.  Il faut sortir d’un mode de vie responsable du réchauffement ! « .

Favoriser l’économie circulaire, l’agriculture bio et responsable

« Les solutions, on les connait, poursuit-il. Elles sont créatrices d’emplois. Par exemple, si on passe à l’agriculture bio, c’est 1 million d’emplois créés ! Alors choisissons des solutions assises sur la justice sociale et les valeurs humaines ». Le nucléaire n’est pas la solution aux énergies fossiles. Les risques de catastrophes ne se récupèrent pas et il faut gérer les déchets. Mais on peut revenir à une consommation responsable, à une économie circulaire et tant pis pour les lobbys, ils devront se mobiliser sur d’autres valeurs et faire aussi le virage climatique.

Pourquoi pas les Vosges ?

Certaines villes comme Bristol ont amorcé le changement, pourquoi pas les Vosges, pourquoi pas la France ? Les associations de défense de l’environnement propose que la notion de crime climatique soit reconnue et jugée par la Cour internationale. En attendant, Épinal en transition réfléchit à un projet de monnaie locale. Il s’agirait de payer ses achats locaux en une monnaie valable uniquement sur le territoire déterminé.

Et si on payait en monnaie locale ?

« Nous réfléchissons pour savoir quel est le seuil adapté, la communauté d’agglomération d’Épinal ou les Vosges ? Vous iriez changer vos euros contre de la monnaie locale dans des bureaux de change et vous paieriez vos achats avec cette monnaie, explique Léo. C’est un moyen d’acheter local et de créer un dynamisme économique dans une conjoncture où la croissance est en rade. Nous devons rencontrer les élus et les acteurs locaux pour leur soumettre le projet. On pourrait raisonnablement imaginer que ce soit concrétiser pour début 2017″.

 

Articles similaires

Voir Aussi
Fermer
Bouton retour en haut de la page