Nompatelize – 128 licenciements annoncés chez Faurecia

Lors d’un comité central d’entreprise, l’équipementier automobile Faurecia annonçait hier la suppression de 128 postes sur les 204 de l’entreprise vosgienne. Une annonce qui sera faite sur le site vendredi et impacte une nouvelle fois un secteur déjà bien touché.

« On termine quelques programmes jusqu’en 2015 et puis on n’aura plus que le véhicule électrique Mooville pour la société Muse, mais les commandes prévoyaient une vente de 275 véhicules en 2014 et il n’y en a que 25 en prévision. Muse ne semble pas avoir les reins assez solides pour continuer avec un démarrage aussi lent« , remarque Philippe Gérardin, délégué CGT.

Pas de nouvelles commandes redistribuées à Nompatelize depuis 2011

Les salariés s’interrogent. Pourquoi le groupe n’attribue-t-il plus de commandes depuis 2011 ? N’est-on pas en train de vivre l’histoire d’une fermeture masquée, effectuée en 2 temps avec une première série de 128 licenciements puis une 2e des 76 restants un peu plus tard ?

3 à 4 jours de travail par mois par personne

« Les gens travaillent seulement 3 à 4 jours par mois, constate encore le délégué. On enregistre plus de 1000h de chômage en 2014. L’État a payé environ 3M€ d’aide pour le chômage partiel en 2 ans. »

Quelle stratégie ?

Demain, les délégués interrogeront la direction sur la stratégie du groupe et les conditions concrètes du plan social. Ils vont demander l’intervention d’un expert pour analyser la situation et le potentiel de la société Muse, dont ils sont sous-traitant, mais ce bilan ne sera rendu qu’en novembre. Lundi, ils rassembleront les salariés pour leur communiquer toutes les informations obtenues.

 

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page