Banque alimentaire – 15% de denrées distribuées en plus cette année !

Un peu libéré des obligations politiques, trêve des confiseurs oblige, le préfet des Vosges, Jean-Pierre Cazenave-Lacrouts s’est rendu ce  matin dans les locaux de la banque alimentaire de Golbey. Il était attendu aux restos du coeur cet après-midi. Juste pour soutenir les bénévoles et ne pas oublier que sans cette aide, des familles ne mangeraient pas à leur faim. La pauvreté ne cesse d’augmenter.

En 2015, la banque alimentaire a distribué 295 Tonnes de nourriture aux 20 centres qu’elle dessert. Ce qui représente une augmentation de 15% par rapport à 2014. La banque alimentaire ne donne pas directement aux bénéficiaires, elle passe par des CCAS et des associations caritatives comme la conférence Saint-Vincent de Paul, le Secours catholique ou des associations d’entraide comme l’Abri, le centre d’hébergement de Rambervillers, … qui ont été agréées par les services de la préfecture.

20 Tonnes de la collecte, plus les dons des magasins et de l’Europe

Les denrées proviennent de la collecte réalisée fin novembre dans les grandes surfaces pour 20 tonnes, des magasins quand ils retirent les produits dont la date de vente arrivent à échéance et de l’Europe. Ce dernier arrivage était encore attendu ce matin. Pour l’instant, il n’y a pas eu de réduction des quantités. « On bénéficie aussi de produits bloqués par l’embargo vis à vis de la Russie. On a demandé des pommes« , complète Christian Perrin, président.

Et 3 de plus !

En 2015, la banque alimentaire compte 3 associations de plus, 4 centres communaux d’action sociale et 19 associations. Il va falloir collecter plus large, surtout pour des produits comme le lait où la demande est forte. La banque alimentaire de Golbey est la seule du département. Elle intervient surtout sur le bassin d’Épinal et de Saint-Dié. « La plaine est un peu délaissée. Avec la distance, nous avons des difficultés de logistique pour livrer dans ce secteur ».

Besoin de doubler la surface

Elle dispose d’un hangar de 400m2. « Mais on aurait besoin du double avec des allées qui permettent de passer avec le transpalette« , remarque Gilbert François, vice-président, qui espère bien être entendu. En attendant, ils ont organisé des rangements en hauteur. « C’est vraiment plus pratique, constate une bénévole. En un coup d’oeil, on voit les dates et les produits ». Ils sont 26 bénévoles à se relayer pour des distributions tous les matins.

Une chambre froide vétuste

« L’après-midi, nous assurons un peu de transport ». Ils disposent d’une camionnette offerte par le Rotary Club et d’un camion frigorifique. « La chambre froide devient vétuste, il faudrait aussi la remplacer », fait remarquer une bénévole et comme la banque alimentaire n’a que quelques congélateurs, Thiriet met généreusement quelques bacs à leur disposition pour les surgelés.

Composteurs en palettes

Dernière idée en date, un système de 4 palettes pour faire un composteur maison, histoire de ne pas jeter les déchets biodégradables. Les jardins de Cocagne sont venus aider les bénévoles pour la mise en place des composteurs, et l’étape suivante, serait d’utiliser ce compost pour le jardinage. Les bénévoles parlent de salades …

 

 

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page