Actualités

Remiremont – La ville crée un poste de collaborateur de cabinet

Ce conseil municipal était surtout une mise en place des différents représentants dans les instances et l’entérinement d’une organisation. Le jeune maire s’entoure en créant un poste de collaborateur de cabinet en place pour le 1er janvier 2017 et il veut donner une place à l’opposition.

Jean Hingray veut utiliser l’argent public à bon escient. Il a proposé a son équipe de réduire le nombre des adjoints, a mis en place des délégations pour un coût inférieur d’indemnités. Il veut faire une place à la contradiction en laissant une place à l’opposition, mais s’assure le soutien et les conseil d’un collaborateur de cabinet.

Des voeux plus simples et plus ouverts

Réduction des frais également sur la cérémonie des voeux conçue en 2 étapes, une avec les élus et le personnel, une avec les corps constitués et les habitants. « Mais ça ne coûtera pas plus cher, assure le maire. Il n’y aura pas de champagne, juste un kir, de la galette et des brioches. Et ça permettra un vrai contact avec la population ».

Un collaborateur expérimenté

« Ce collaborateur devra être quelqu’un de confiance, d’expérimenté, explique Jean Hingray. Il va aider le maire à mettre concrètement en place les projets et les stratégies ». Il lui apportera ses conseils et son analyse, préparera les dossiers avec les services, fera le lien entre le maire et les institutions ou administrations, assurera le suivi des affaires politiques.

Un salaire pris sur les provisions

Pas de coût supplémentaire pour les Romarimontains pour ce poste non plus. « Sur 2016, sa rémunération sera prise sur la provision prévue pour un doublon de passage de relais au niveau entre l’ancien et le nouveau directeur général des services. Mais le nouveau directeur ne sera recruté qu’au mois de juin ».

Il faudra pérenniser le poste

« Parce que c’est une période plus propice après les changements électoraux, beaucoup se trouveront disponibles et que c’est une période favorable pour réorganiser les services », détaille le maire. Le poste de collaborateur sera pris sur cette enveloppe (31K€) et ce qui a été dégagé en nommant moins d’adjoints (30K€). Ça passe bien pour 2017, mais il restera à pérenniser le poste, qui avec les charges revient à 43,5K€ (soit environ 2000€ par mois).

Se hâter sans précipitation

« Il faut rattraper le retard pris après l’immobilisme des derniers mois », avoue le maire, qui préfère prendre le temps de tout étudier correctement avant de s’engager. Pour l’instant, il gère les affaires au fur et à mesure et se met au courant. Il y aura les dossiers de la fusion des intercommunalités, de la maternité, du collège Saint-Jo et du cinéma.

B.Boulay

Journaliste, c'est mon job ! J'aime les rencontres qu'il suscite, la diversité des milieux où il nous mène, les enjeux qu'il explore. J'apprécie le jeu de fil de fériste de l'éthique, qui parfois nous complique bien la vie... Après plus de 15 ans d’actualités locales, ACTU 88 est né. L’essentiel en toute simplicité. ACTU 88, c’est un journal indépendant, une aventure, un regard. C’est l’histoire d’hommes et de femmes qui donnent du sens à des projets. C’est la vie d’un territoire face aux enjeux de l’avenir. Faites-en un favori et contactez-moi ! ACTU 88 sera ce que vous en ferez ...

Articles similaires

Voir Aussi
Fermer
Bouton retour en haut de la page