Sécurité – Attention camions, motos, autos et piétons n’ont pas la même vision de la route !

Samedi matin, au centre d’examen des permis de conduire, se tenait une session prévention. Savoir comment un camion, une moto voient la route, quels sont leurs angles morts devraient influer sur la façon de conduire des futurs conducteurs. Les inspecteurs, les auto-écoles et la mission sécurité routière y croient !

Beaucoup d’accidents arrivent parce que le piéton, la moto ou la voiture se trouvaient dans un angle mort, où ils ne pouvaient pas être vus. En prendre conscience, comprendre que couper une route est toujours difficile pour un camion, qui n’a pas le même champ de manoeuvre, ni de vision, et anticiper, peut inciter les futurs conducteurs à modifier leur conduite en tenant plus compte des réactions potentielles des autres usagers.

Pour les jeunes en conduite accompagnée

Cette session s’adresse aux jeunes de la conduite accompagnée et à leurs parents. Les 3 inspecteurs,  Dominique Basile, Séverine Payot, Ludovic Blot et Gérard Hernja, coordinateur pédagogique, ont mis en place 4 ateliers avec l’aide de Transformation Mauffrey (formation Poids-lourds) : un atelier statique où les jeunes conducteurs peuvent monter dans la cabine du semi-remorque ou enfourcher la moto dans une situation de virage à gauche, un atelier dynamique, un circuit d’1/2 ou 3/4h en ville avec ces mêmes situations critiques et de la théorie avec des visuels sur les échelles de risque et une vidéo sur le partage de la route.

De moins en moins de patience au volant

« Les automobilistes, s’énervent souvent en voiture, quand un camion amorce une manoeuvre, parce qu’ils sont lents et occupent souvent toute la route. Il y a de moins en moins de patience au volant. Ils ne conduisent plus de la même manière quand ils se sont assis dans la cabine du camion et qu’ils ont vu le champ de vision« , explique Ludovic Blot. Les camions peinent à manoeuvrer, les motards se faufilent alors qu’on ne les verra pas et les voitures ne respectent pas les distances de sécurité et ne peuvent pas s’arrêter quand quelque chose les surprend ».

Il y a des angles morts partout !

Étienne Courty qui succède à Dominique Basile pour la sécurité routière des 2 roues n’en est pas encore revenu :  » On ne se rend pas compte qu’on ne voit rien, témoigne-t-il en sortant de la cabine du camion. Il y a des angles morts partout ! Ne serait-ce que déjà par la fenêtre qui se trouve à 30cm de vous, vous ne voyez pas le sol. Sous certains angles, on ne voit ni les voitures, ni les motos. On a 7 rétros mais c’est aussi autant de blocs qui gênent la vision« .

Ne pas se faufiler et respecter les distances de sécurité

Alors les recommandations ? « Dans les giratoires, les voitures veulent doubler les camions sur la droite, mais le camion ne peut pas les voir et il peut avoir besoin de déborder de sa voie pour tourner par exemple, c’est une situation de risque pour gagner 15 secondes, expliquent les inspecteurs. Pour les 2 roues, il ne faut pas se faufiler à droite ou à gauche des files de voitures car le moindre  écart est fatal pour la moto. Devant si on ne voit pas les yeux du conducteur d’un camion, il ne nous voit pas, derrière, il faut voir les rétros ».

Modifier le comportement

En tout cas, le tester en direct, est un peu comme une situation choc, ça devrait modifier le comportement des jeunes conducteurs, même s’il faudra certainement des piqûres de rappel.

 

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page