SOS Massif refuse de réouvrir le parking du Pont de Bramont !

SOS Massif a écrit au préfet le 23 novembre pour que le parking du pont de Bramont ne soit plus utilisé parce qu’il y a des risques de pollution de la source qui alimente la commune, surtout après la sécheresse qui a mis à mal les nappes phréatiques.

Les défenseurs du Massif sont inquiets, parce que le compte-rendu du conseil municipal du 14 septembre 2015 signale que le maire de La Bresse est toujours en discussion avec les service de la préfecture pour continuer à utiliser le parking du pont de Bramont. Les services de la ville ont déjà installé des panneaux signalant le parking, même si pour l’instant, ils sont encore masqués.

Un projet de parking sur Blanchemer pour remplacer Bramont

Il est prévu que le futur parking de Blanchemer vienne se substituer au parking dit de Bramont, parce que ce dernier est implanté à proximité immédiate d’un captage d’alimentation en eau potable. L’évaluation environnementale en date du 23 janvier 2015 a souligné qu’il ne fallait plus utiliser le parking de Bramont pour ne pas faire courir à la source des risques de pollution « jugés inacceptables »

Pas courir de risques supplémentaires

« Nous venons de vivre, ce qui est rarissime dans notre commune et plus généralement dans la montagne vosgienne, une période de pénurie d’eau qui s’est traduite par l’assèchement de nombreux ruisseaux et de sources.  Il serait d’autant plus incompréhensible que dans ce contexte,  ces « risques jugés inacceptables » soient pris une nouvelle fois », estiment les membres de SOS Massif.

Il y aura d’autres pénuries

Malgré les pluies récentes et abondantes de ces derniers jours, il n’en demeure pas moins un déficit constaté sur le massif. Les sources ont été réalimentées mais les nappes phréatiques n’ont pas récupéré leur niveau. Avec le réchauffement climatique, il faut s’attendre à d’autres périodes de pénurie. Le risque n’est pas écarté pour les prochains mois. Une pollution accidentelle de la principale source de la commune aurait des conséquences encore plus graves et préoccupantes. SOS Massif propose des alternatives au stationnement, qui pourraient être rapidement mises en place et combinées.

Utiliser les parkings des entreprises locales

Ces parkings sont vides le week-end alors que l’affluence redouble à  la station et certains sont sous utilisés pendant la semaine. Ces parkings pourraient, par convention, être mis à disposition de la station qui assurerait l’acheminement des usagers par des navettes de bus. Une société de loisirs bressaude pratique ainsi depuis quelques années à la satisfaction de tous. Un recensement rapide a montré que la capacité disponible est supérieure à celle du parking de Bramont.

Limiter la vente des forfaits

La station ne met aucune limite à la vente de forfaits. Cette solution, communément mise en œuvre par de grandes stations alpines permettrait de faire face à la sur-fréquentation notoire de la station et aux problèmes de stationnement. Quand tous les sièges d’une salle de cinéma sont occupés, on ne vend plus de billet.

Contre la réouverture du parking

SOS Massif a déposé un recours auprès du Tribunal administratif contre le projet de parking de Blanchemer, mais les membres de l’association souhaitent que le problème de l’accueil des usagers de la station La Bresse-Hohneck soit envisagé  globalement pour chercher des solutions raisonnables et durables. En attendant, ils s’opposent à la réouverture du parking de Bramont, compte-tenu des risques encourus. Un courrier a été envoyé à l’Agence régionale de Santé et à la Direction départementale des territoires.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page