Tribunal – 5 nouveaux Magistrats, mais un poste en moins !

5 nouveaux magistrats ont été installés lors de cette audience de rentrée, mais il n’y a pas le compte, puisque 6 magistrats sont partis cet été vers d’autres affectations. « Un déficit d’une unité », fait remarquer le président du Tribunal, Jean-Baptiste Haquet.

« Vous découvrirez qu’une des forces du département, est la qualité des relations entre les différentes institutions », indique Étienne Manteaux, procureur, aux nouveaux venus.

Une nouvelle vice présidente

Catherine Reyter-Levis, est nommée vice-présidente chargée du service de l’instruction. « Vous faites preuve d’une appétence pour les fonctions pénales. Vous nous arrivez après 7 ans passée au Tribunal de Metz et de Nancy avec quelques incursions au sud », développe Étienne Manteaux. La magistrate rejoint les Vosges, où elle a une maison à Mirecourt.

3 nouveaux juges originaires du Sud

Laetitia Saillol est originaire de Bordeaux. Elle occupe un poste de juge aux affaires familiales. Caroline Fernandez est d’Aquitaine. Forte d’une expérience juridique et judiciaire significative et d’un mi temps comme juge de proximité, elle est nommée juge des enfants. Shéryne Kasse qui vient de Marseille occupe le poste de juge d’application des peines.

Seul homme de la « promotion »

Gautier Archambaud est affecté comme juge des affaires correctionnelles. Après ses études de droits, il a été officier de police, atravaillé aux renseignements à Paris et a enseigné le droit.

Un nouveau substitut du procureur

Déjà en poste depuis le 1er septembre, Amélie Louis vient renforcer l’équipe du parquet comme substitut du procureur. Native de Nancy, elle est passée par le Tarn et Clermont-Ferrand. Elle est particulièrement chargée de la lutte contre les attaques aux biens. « Je veux un Parquet réactif et solidaire« , déclare le procureur, avant de faire un tour d’horizon de la situation. Même si la délinquance est contenue dans les Vosges, je salue le travail d’enquête des Forces de l’ordre pour résoudre les 3 homicides (un à Ramonchamp en octobre 2014 et 2 à Épinal).

Délinquance routière : divisée par 2 en 5 ans

« Après 3 mois catastrophiques, les chiffres de la délinquance routière deviennent encourageants. Seules 2 personnes ont été tuées sur la route entre juin et août. En 8 mois, on dénombre 16 tués sur la route au lieu de 18 en 2014. En 5 ans, le nombre de morts a été divisé par 2« . Il évoque également la nouvelle alternative pour les seniors, qui leur propose en cas d’infraction,  1h dans une auto école à leur frais à la place d’une sanction.

Un symbole et un moment fort

« Tant que ça ne nous sera pas formellement interdit et que nos finances nous le permettront, nous maintiendrons cette audience à laquelle nous attachons de l’importance. C’est le symbole d’une justice accueillante et ouverte sur le monde et c’est un moment fort pour les nouveaux magistrats dont c’est la première installation et je ne voudrai pas la galvauder » conclut le président.

 

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page