Actualités

SEGPA Saint-Dié – Aucune ouverture de négociation !

Jeudi après-midi, une délégation des professeurs de la SEGPA du Collège Souhait à Saint-Dié, qui refuse la fusion avec celle du Collège Vautrin Lud, était reçue à l’Inspection académique.

La décision de l’Inspection est de faire fusionner les 6 classes SEGPA des 2 collèges de Saint-Dié en 4 sur le collège Vautrin Lud. La SEGPA du Collège Souhait sera supprimée. Pour l’Inspection académique, cette fusion est la seule façon de pérenniser l’enseignement adapté sur Saint-Dié car ce sont des SEGPA à petits effectifs.

Trop d’élèves

Une décision que contestent les professeurs et les parents, compte tenu du fait que ce sont des enfants en grande difficulté qu’il faut sécuriser et accompagner. Or, d’après leurs calculs, 2 classes, une 4e et une 3e, passeraient à 18 et 20 élèves au lieu des 15 recommandés.

115h d’enseignement pourraient disparaître

La délégation a voulu mettre en avant les conséquences de cette fusion. « 115h d’enseignement disparaissent, explique Chantal Cursio, porte-parole. Il s’agit des heures de dédoublement des niveaux ou d’enseignement par des professeurs du collège. On comprend qu’il faille faire des économies d’échelle, mais nous, c’est l’intérêt des élèves qui nous préoccupent !« .

Un poste supprimé

Autre conséquence, le reclassement des enseignants. « 2 personnes et demi qui travaillent en atelier sont en affectation provisoire, poursuit-elle. Mon poste va être supprimé après 39 ans d’enseignement en SEGPA, alors que j’ai dû changer de spécialité et enseigner non plus l’habillement, mais l’hygiène, l’alimentation et services. Aujourd’hui, la fusion fait sauter un poste. Et la seule offre possible pour moi pour l’instant est Tomblaine avec du travail assisté par ordinateur que je n’ai jamais fait !« .

Des formations inutiles

« Mes collègues se sont formés à l’enseignement adapté. L’un d’eux, Monsieur Perrin va passer son diplôme dans les prochains jours. Pour quoi ? Ils ont fait ça pour rien alors qu’ils ont pris sur leur temps personnel pour cette formation. Francis Mougin, professeur d’atelier, a toutes ses machines au Collège Souhait. Si la fusion se fait, il demande à ce qu’elles soient transférées et installées avec un système d’aspiration aux normes« .

Un dédoublement en math et français

Pour la délégation, l’entrevue ne laisse entrevoir aucune ouverture. La fusion est actée et on demande aux enseignants et aux parents de s’adapter.  Pour eux, la logique de cette fusion est clairement financière. Mais comme effectivement, les effectifs en 4e et 3e s’annoncent surchargés, l’inspection a concédé un bloc de 18h30 de dédoublement pour les matières fondamentales, math et français.

Plus de place pour les élèves d’ULIS

Le système de la SEGPA (enseignement adapté) semble céder le pas aux ULIS (unité localisée d’inclusion scolaire). « Les élèves des ULIS rejoignent les classes de SEGPA en atelier, mais on ne peut prendre que 8 élèves par atelier. Sur 3 spécialités, on arrive à 24 places. Or puisqu’on aura déjà 20 élèves, on ne pourra accueillir que 4 élèves venant d’ULIS », déplorent les enseignants car cette intégration en atelier est essentielle pour l’insertion de ces enfants.

Une Assemblée pour informer parents et collègues

La délégation va organiser une assemblée pour informer parents et enseignants de cette situation. Ils décideront ensuite de l’action à mener en sachant que les SEGPA de Senones et Raon-l’Étape fusionnent également. Mais à l’Inspection, on leur a bien rappelé qu’ils étaient fonctionnaires et devaient suivre les directives !

http://www.actu88.fr/asides/saint-die-non-a-la-fusion-des-segpa/

http://www.actu88.fr/saint-die-segpa-supprimee-eleves-sacrifies/

B.Boulay

Journaliste, c'est mon job ! J'aime les rencontres qu'il suscite, la diversité des milieux où il nous mène, les enjeux qu'il explore. J'apprécie le jeu de fil de fériste de l'éthique, qui parfois nous complique bien la vie... Après plus de 15 ans d’actualités locales, ACTU 88 est né. L’essentiel en toute simplicité. ACTU 88, c’est un journal indépendant, une aventure, un regard. C’est l’histoire d’hommes et de femmes qui donnent du sens à des projets. C’est la vie d’un territoire face aux enjeux de l’avenir. Faites-en un favori et contactez-moi ! ACTU 88 sera ce que vous en ferez ...

Articles similaires

Voir Aussi
Fermer
Bouton retour en haut de la page