Actualités

Une première convention Vosges Terroir avec un traiteur !

Croustillance, traiteur de Châtel-sur-Moselle, signe ce matin avec la Chambre d’agriculture des Vosges, une première convention pour valoriser les produits Vosges terroir et renforcer la notoriété de la marque. Croustillance qui ouvre la filière Traiteurs Vosges terroir doit composer ses menus avec 70% des producteurs Vosges Terroir et avoir 40% de produits labellisés.

Frédéric parmentier s’engage à travailler avec des producteurs agréés Vosges Terroir et à utiliser 40% de produits labellisés. C’est le premier traiteur à contractualiser une convention. « C’est bien d’avoir de bons produits transformés et agréés, mais il faut les faire vivre. On a des producteurs qui prouvent leur Savoir-faire, on a des produits reconnus par un jury et labellisés, il faut les valoriser en proposant des menus Vosges Terroir. Il nous fallait quelqu’un pour les mettre en oeuvre« , retrace Jérôme Mathieu, président de la Chambre d’agriculture.

Des artisans aussi !

L’économie circulaire et les circuits courts font encore un pas en avant ! « Aujourd’hui, c’est une étape supplémentaire, se félicite le président, Aujourd’hui, on a aussi des artisans. On travaille avec des producteurs en direct mais maintenant également avec des artisans qu’on fait travailler. Vosges Terroir ne date pas d’hier. Le label est né en 1987 et on peut dire qu’on était précurseurs de l’économie de territoire ».

Croustillance lance la danse !

Croustillance a ouvert, il y 3 ans. Ce chef issu de l’école hôtelière de Namur à Bruxelles, a travaillé avec un traiteur de renommée « Les loriers » et avec des restaurants belges et anglais. Son crédo, utiliser les produits locaux ! « On a voyagé, confirme Frédéric Parmentier, à chaque fois, on a trouvé des produits frais locaux fantastiques. Il faut les mettre en valeur. On aime vraiment ces produits ! On s’est approché de la Chambre d’agriculture. On a fait un test , 2 puis on a signé. Souvent, ce sont les producteurs eux-mêmes qui nous disent comment mettre en avant leurs produits ». Ils ont signé avant de rejoindre une table pour agréer de nouveaux produits.

48 nouveaux produits et des insolites

Pour cette 2e commission d’agrément de l’année, 64 jurés dégustent et testent 88 produits dont 48 nouveaux. Un nouveau producteur, Ghislain Claudon du Gaec de Faing Neuf y présente sa tome de vache nature et à l’ail des ours. Le label compte désormais 331 produits. Vosges Terroir réunit aujourd’hui 75 adhérents qui veulent préserver leur patrimoine et encourager l’économie locale. Parmi les nouveaux produits originaux seront dégustés de la gelée royale du rucher la Bouleau à Saint-Léonard, du boudin et jambon cuit à la truffe des Vosges de chez Pierrat au Tholy, de la liqueur de pain d’épice des petits fruits de la Hutte de Tendon, de la terrine à la liqueur de sapin de la bergerie de Saint-Rémy.

 

B.Boulay

Journaliste, c'est mon job ! J'aime les rencontres qu'il suscite, la diversité des milieux où il nous mène, les enjeux qu'il explore. J'apprécie le jeu de fil de fériste de l'éthique, qui parfois nous complique bien la vie... Après plus de 15 ans d’actualités locales, ACTU 88 est né. L’essentiel en toute simplicité. ACTU 88, c’est un journal indépendant, une aventure, un regard. C’est l’histoire d’hommes et de femmes qui donnent du sens à des projets. C’est la vie d’un territoire face aux enjeux de l’avenir. Faites-en un favori et contactez-moi ! ACTU 88 sera ce que vous en ferez ...

Articles similaires

Voir Aussi
Fermer
Bouton retour en haut de la page